Banniere_Festival_Lumiere_2020

ROSIE

Un film de
Avec

L’inévitable dépendance

Présenté au Festival Face à Face 2014 à Saint Étienne, « Rosie » est un film sur la lutte d’une mère refusant son propre déclin et la perte d’indépendance liée à l’âge. C’est aussi un joli triple portrait des membres d’une famille en apparence peu unie, que les non-dits et de potentiels secrets empêchent de communiquer comme il se devrait. Car derrière le personnage de cette mère à la langue bien pendue, provocatrice et rebelle, se cache une femme blessée dont le sentiment de culpabilité sera explicité dans une très belle scène peu avant la fin du film.

Avec pudeur, le scénario décrit la perte d’autonomie, de gestes mal contrôlés à l’usage de couches qu’on dissimule, et montre la colère et le dénie qui envahit progressivement le quotidien. Abordant de manière plus large la notion de vieillissement, le long métrage s’intéresse notamment aux choix de la fille, et au destin du fils, homosexuel, qui a lui-même ses propres problèmes, de dos, ou de capacité à construire une relation, surtout avec quelqu’un de plus jeune. Ponctué par ses rêves récurrents sur un père disparu, son parcours est aussi intéressant que celui de Rosie, et reste à l’image du film, sur le fil du rasoir, entre drame et cynisme, émotion et larmes.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire