Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

ROMANCES DE TERRE ET D'EAU

Avec

De la valeur affective de la terre

Un ensemble de quatorze adultes et six enfants, explique, face caméra, le destin tragique des paysans du Sertao au Brésil…

Si ce documentaire, tourné en vidéo, possède un intérêt spécifique, qui le distingue de la masse, c'est dans la poésie qu'il véhicule, au travers d'entretiens simples et francs, où chaque protagoniste explique son attachement à la terre et l'importance presque religieuse que revêtent les éléments. Le malheur et les détresses passées pointent à chaque instant derrière le regard et les sourires de ces êtres profondément humains.

Mais, si leur rapport à la nature est empreint de respect et de fatalité, c'est leur combat envers des propriétaires terriens à la fois méprisants et viles, qu'ils expriment également, conscients de la faiblesse de leur chances, de pouvoir maintenir leur activité de paysans, et plus simplement, un mode de vie qu'ils ont choisi.

Au milieu des cultivateurs de père en fils, ou de père en filles, les documentaristes nous font découvrir des exilés en favela, se remémorant précieusement les douces odeurs de la campagne, un aveugle conteur et poète, à la voix engageante, et une jeune artiste, maniant l'argile et l'eau, comme pour mieux montrer les richesses de ces éléments chéris. Un documentaire à découvrir pour sa poésie et l'authenticité simple des témoignages recueillis.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire