Banniere_TOP 2020

REVOLT

Un film de Joe Miale

Un film SF lambda, sans surprise ni relief

Des robots aliens ont envahi la Terre. Parmi les soldats qui les combattent, un homme se réveille dans une cellule d’un commissariat kenyan, sans se souvenir de quoi que ce soit, y compris de son propre nom. Il rencontre Nadia, une médecin qui occupe la cellule voisine. Ensemble, ils vont devoir survivre…

Sortie le 6 décembre 2017 en VOD, DVD et Blu-ray

Dans le genre survival post-apocalyptique, il y a le choix, surtout parmi les navets ! Avec "Revolt", nous flirtons très souvent avec le nanar sans atteindre toutefois le niveau supérieur de la bouse infâme. Si on a ponctuellement l’impression de revoir "Skyline", par exemple quand les vaisseaux aliens aspirent les humains, on évite heureusement le ridicule absolu du film des frères Strause ! Mais finalement, ce n’est pas non plus suffisamment drôle au second degré pour les adeptes de ces mauvais films, d’où cette impression de ne pas regarder le pire et de s’ennuyer ferme !

Presque tous les éléments ont quelque chose de convenu et/ou de maladroit. La psychologie des personnages est bâclée, leur évolution n’est pas très crédible, et l’interprétation manque cruellement de finesse et de charisme. Conséquence : on a clairement du mal à s’embarquer avec eux. S’ajoutent à cela des flashbacks d’une lourdeur ahurissante ainsi que des actions et rebondissements régulièrement absurdes. Même s’il s’agit d’un détail, on s’étonnera par exemple que les protagonistes récupèrent régulièrement des bouteilles d'eau en plastique pour s'abreuver alors qu'il est fort probable que l'eau qu’elles contiennent soit croupie depuis un bon bout de temps. On a aussi droit à quelques fausses bonnes idées comme la rencontre avec le photographe mourant qui leur propose une sorte de jeu de piste avec son appareil afin de se repérer et atteindre le lieu qu’ils essaient de rejoindre !

La dernière demi-heure est un peu plus palpitante, mais le tout reste plutôt ras des pâquerettes. On conclura en complimentant un détail : le fait d’avoir placé en Afrique les dernières résistances à cette histoire d’invasion extraterrestre mondiale. Cela change un peu de tous ces films où les aliens semblent toujours s’attaquer aux USA de façon volontaire, comme si l’aura de ce pays était connu dans tous les confins de l’univers ! Cela dit, le héros de cette production britannique est quand même américain, donc "Revolt" est loin d’être une révolution, même sur ce point.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire