Banniere-Berlinale-2019

P’TITES HISTOIRES AU CLAIR DE LUNE

Avec

Poétique recueil

Un poisson se balade au clair de lune, des enfants l’accrochent en jouant au cerf volant, un renard peureux découvre la sérénité sous sa lumière, un renard chassant un mouton est soudain attrapée par elle. La lune dans tous ses états…

Les Films du Whippet proposent aux plus petits et à leurs parents, de découvrir quatre histoires tournant autour de l’astre lunaire, sous forme d’animations au charme variable, mais revêtant chacune un aspect de conte réconfortant. Après une introduction où lune et soleil dialoguent (le second avec un accent du midi), le premier court métrage, "Où est la lune ?" enchante, avec son graphisme rassurant. Un vrai plaisir pour la rétine que ce film à la peinture façon pochoir, où l’on suit un poisson explorant des bulles flottantes dont l’une renferme une petite fille qu’il embarquera dans son voyage. La douceur de la guitare et des mouvements revêtent un aspect réellement apaisant, à la manière d’un songe ou d’une berceuse aux relents asiatiques. Un conte silencieux qui se termine sur une belle chanson.

"Ma lune, notre lune !" prend la suite, avec de jolies et fantasques traits pastels. On y suit une bande d’enfant accrochant la lune avec leur cerf volant et décédant de se la partager. Uniquement orné de borborygmes, le film fait la place belle à l’imagination, chaque personnage imaginant ce qu’il souhaiterait faire de la lune (une harpe, un arc, un hamac…). Mais au-delà du récit,ce court métrage marque surtout par ses couleurs affirmées (vert fluo pour l’herbe, violet pour le ciel…). Vient ensuite "Le renard et la lune"", segment le moins réussi graphiquement, avec des créatures en images de synthèses, aux formes anguleuses et aux pelages approximatifs. L’histoire aussi laisse un peu sur faim dans un premier temps, avec un personnage de renard courant partout, effrayé par les bruits de la forêt, jusqu’à ce que la lune n’apparaisse, éclairant une clairière. La suite, plus poétique, redresse malgré tout un peu la barre.

C’est enfin "P’tit Loup" qui vient clore ce recueil assez cohérent, sous forme d’un amusant petit conte, convoquant un mouton sauteur, poursuivi par plusieurs loups courant comme des humains... sur leurs pattes arrières. La lune jaune, maline, vient tranquillement déjouer leur plan, et les bruitages sont un vrai délice (notamment les bruits de ressorts du mouton). Au final "P’tites histoires au clair de lune" enchantera globalement les plus petits, ouvrant leur imagination et rassurant leurs craintes de la nuit, les parents pouvant eux se délecter de l’aspect poétique de certains courts métrages.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire