Parce qu'on en a jamais assez !

LA PLANETE BLEUE

Avec

Un voyage magique au cœur des océans

Les milieux sous marins vus par deux documentaristes de la BBC. Des parties de chasse des groupes d'Orques, aux mystérieuses créatures des bas fond…

Servi par une photographie magnifique, ce documentaire haut de gamme, qui aurait certainement mérité une distribution dans de meilleures conditions, et notamment de plus grandes salles, est l'occasion de montrer avec poésie, quelques phénomènes naturels étonnants. Si l'on s'émerveille forcément du ballet des dauphins, on est surtout impressionné par l'imposant cycle de la vie, resserré autour d'un simple banc de poissons, attaqués de toutes part par oiseaux, requins, et même baleine…

La qualité de cette œuvre réside principalement dans la juxtaposition des échelles, et des dangers. Ainsi, on va du plus petit au plus grand, on découvre notamment le dynamisme des baleine, et leurs faiblesses cachées. De même, après la poésie et la beauté, les réalisateurs amènent le spectateur à relativiser, en insistant sur la cruauté des jeux des orques avec leurs proies (des otaries), ou l'effet de masse produit par des dizaines de requins à la poursuite d'un seul et même poisson, qui a bien du mal à trouver un refuge viable.

Ils nous rappellent ainsi que l'océan est un monde dangereux, et sauvage, et que même les plus insignifiants et magnifiques des être vivants comme les coraux, se livrent la nuit durant, une bataille sans limite, se digérant les uns les autres à l'aide de filaments qu'ils déploient vers leurs voisins. Terminons ce commentaire par les images les plus insolites, avec d'étranges créatures aux reflets électriques, dégageant une captivante lumière. Cette séquence vaut à elle seule le déplacement.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire