Bannière Cinélatino Toulouse présentiel 9 au 13 juin 2021

PAUVRE TOUTOU !

Un film de Kevin Johnson

Toutou tout doux, choupinou

Terreur (ou Trouble en VO) est un mignon toutou qui a la belle vie, au sein d’un manoir où tout le monde est à ses petits soins. Lorsque sa maîtresse meurt, la nièce et le neveu de cette dernière héritent du domaine et de sa fortune. Cupides, ils se débarrassent rapidement de ce chien qui n’a, a priori, aucun intérêt pour eux, avant de découvrir que le testament exige qu’ils continuent à prendre soin de lui. De son côté, Terreur ne comprend pas ce qui lui arrive et découvre le monde extérieur…

Pauvre toutou film movie

Sortie le 28 mai 2021 sur Netflix

Chien perdu, chien errant, chien abandonné… Voilà des thématiques ô combien récurrentes dans l’histoire du cinéma pour enfants. Récemment, d’autres films d’animation tels que "Comme des bêtes", "Nous, les chiens" ou "Pets United : L’union fait la force" ont exploité ce motif scénaristique à leur façon. Dans les années 1990-2000, Pixar avait par ailleurs proposé des variations de ce thème en l’appliquant à des jouets ("Toy Story") puis à une voiture ("Cars"). Pas de vraie surprise avec ce "Pauvre toutou !" reprenant des sentiers balisés : c’est plutôt pauvre en inventivité scénaristique. Mais cela n’en fait pas pour autant un film raté, ni même un film à éviter, car c’est un divertissement somme toute maîtrisé et agréable à regarder, qui devrait plaire aux plus jeunes mais également aux adultes.

On a droit à tout un tas de stéréotypes bien éculés, comme les héritiers mesquins, l’héroïne en échec qui trouvera son épanouissement grâce à son grand cœur, les seconds couteaux décalés ou encore les personnages endurcis dont l’âme va s’adoucir. Côté scénario, le testament d’une riche défunte donnant la priorité à son animal rappellera forcément "Les Aristochats".

Les petites surprises viennent plutôt de divers détails disséminés, et notamment dans les clins d’œil que ne saisira que le public adulte : une réplique de "Sixième Sens" par-ci, un plan à la "Mission : Impossible" par-là, un gang d’écureuils qui claquent des doigts à la "West Side Story", un pisteur d’animaux lorgnant ouvertement du côté d’"Ace Ventura, détective chiens et chats", ou encore un chien parano et complotiste, et un autre nommé Snoop et doublé par qui vous savez (c’est facile à deviner). Bref, ça ne casse peut-être pas cinq pattes à un clébard, et ça ne restera sans doute pas dans les annales, mais ça vaut quand même le coup d’œil.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire