Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

PAPA, C'EST TOI ?

Un film de Cris D'Amato

Trop niais pour susciter l'adhésion

Vicenza a passé toute sa vie au côté de sa mère, Raion, au sein d’une communauté hippie et ésotérique. Le jour de ses 18 ans, son vœu est le même que chaque année : savoir qui est son père. Mais Raion refuse toujours de lui apporter un quelconque élément de réponse. Quand celle-ci part pour un voyage spirituel en Inde, Vicenza trouve une photo de sa mère avec un certain Paco, qui pourrait être son père. Elle part alors pour Rio avec la ferme intention de le retrouver…

Sortie le 15 janvier 2021 sur Netflix

L’histoire est a priori sympathique : celle d’une jeune femme qui, à peine majeure, part à la recherche de son père dont l’identité lui a toujours été cachée. Tout devrait donc nous pousser à avoir au moins de l’empathie pour l’héroïne de ce teen movie brésilien. Mais si les personnages peuvent être attachants, rien n’est fait pour dépasser cette désespérante impression de regarder un épisode d'une de ces médiocres séries pour ado de chez Disney et consorts !

L’actrice principale, Maisa Silva, est une star du petit écran au Brésil, où elle anime l’âge de 6 ans une émission pour enfants ("Bom Dia & Companhia"). Or, la cible de ce film est floue : certaines des thématiques abordées concernent plus les ados mais la tonalité est bien trop gentillette pour plaire à ces âges-là.

Tout est d’une triste platitude et d’une convenance franchement niaise. L’évolution des protagonistes est d’une affligeante artificialité et la mise en scène s’avère au mieux fade et au pire maladroite, notamment dans les transitions. Quant au jeu de Maisa Silva, il consiste très fréquemment à contempler ses partenaires avec un sourire forcé.

L’auteur de ces lignes n’est pas du style à cracher sur les bons sentiments. Mais dans ce cas précis, c’est beaucoup trop gnangnan et on ne sait plus vraiment si le film veut nous émouvoir ou nous faire rire. Cela devient aussi gênant voire idiot quand le film aborde le côté écolo-alternatif (pour ne pas dire sectaro-hippie) de l’héroïne et de son entourage, particulièrement quand la jeune femme découvre pour la première fois de sa vie un ascenseur puis un escalator (on est très loin de "Captain Fantastic" !).

Avec la même actrice et la même cible ado, on préfèrera de loin "DJ Cendrillon", sorti aussi sur Netflix moins d’un an avant "Papa, c’est toi ?" et qui s’avère bien plus inventif et stimulant.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire