Parce qu'on en a jamais assez !

OLD BOY

Un film de Park Chan-wook

Un suspens haletant servit par un interprète, Choi Min Sik, habité

En 1988, Oh Dae-Soo est kidnappé, alors qu'il est le principal suspect du meurtre de sa femme. Pendant quinze ans, il va être enfermé, ayant pour seule compagnie une télévision. Alors qu'il est sur le point de s'échapper, il est, de manière surprenante, relâché. Il décide alors de se venger et d'accepter le jeu que lui propose son ravisseur, toujours inconnu…

Comparer Old Boy à un film de Tarantino serait facile. Entre action débridée, morceaux de bravoure à la limite du surréalisme et personnages au sadisme affiché, Old Boy, fait comme les films du réalisateur américain, la part belle à une action stylisée et un certain humour, très noir. Pas étonnant donc que ce film coréen ait obtenu le Grand Prix à Cannes, grâce à un jury présidé par Quentin Tarantino (QT) himself.

Mais Old Boy c'est avant tout un scénario touffu et tordu à souhait, où la victime devient bourreau. De quoi vous triturer l'esprit jusqu'à la révélation finale, difficile à voir venir. Les éclairs de violence sont légions, et traduisent la torpeur, le vide intérieur de l'anti-héros. Ils sont accompagnés de mouvements de caméra précis, de contre plongées virtuoses et de gros plans efficaces et menaçants. Un film de genre en forme de délicieux jeu de piste.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire