Banniere Festival d'Annecy 2021

ODEM

Un film de Jonathan Sagall

Pour le duo d'interprètes féminines

Dans un quartier huppé d'une ville d'Irlande, une femme se sent seule. Depuis quasiment le début de son mariage, elle fait chambre à part. Un beau jour, elle reçoit la visite d'une amie, qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Rapidement, le malaise s'installe...

"Odem" (Lipstikka) est un film israélien qui se déroule en Irlande. Celui-ci met en scène deux femmes, réunies par un passé qu'on devine vite amoureux, mais aussi de douloureux souvenirs au pays, évoqués par flash-backs récurrents. L'une semble harceler l'autre, vouloir lui nuire, mais on ne sait pas trop. Les scénaristes non plus ne savent pas trop, préférant au film lesbien sulfureux façon "Bound", un film d'intérieur aseptisé, dont la froideur anéantit ou réduit considérablement la potentielle tension.

A l'aide de nombreux flash-backs, la réalisatrice donne à voir l'histoire passée de ces deux femmes, au pays, avec ses trahisons (avec les hommes) et ses traumatismes (un viol par un soldat israélien). Mais tout cela ne suffit, malgré un épilogue potentiellement déchirant, à créer l'empathie. Reste le jeux impressionnant des deux actrices, entre froideur calculatrice et passion détraquée.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire