Parce qu'on en a jamais assez !

THE MIST

Un film de Frank Darabont

Effet de groupe

Alors qu'il est en train de faire ses courses en compagnie de son fils, un homme se retrouve bloqué dans un supermarché par un épais brouillard. Et ceux qui tentent de sortir semblent mourir dans d'atroces souffrances...

L'auteur de « Twister » semble se spécialiser dans les adaptations de romans de Stephen King (« Les évadés », « La ligne verte »), réussissant une nouvelle fois à créer une ambiance étrange, autour de personnages dont malheureusement cette fois-ci, l'épaisseur nous échappe. Rapidement, dans le lieu clos que constitue le supermarché, la tension monte, révélant à la fois différences sociales et rivalités entre connaissances. Mais ce que questionne le scénario, c'est à la fois le sentiment de sécurité que procure le groupe, et la foi de chacun, en l'autre ou en un supposé Dieu.

Les passages les plus éprouvants résident d'ailleurs dans le basculement provoqué par la situation, envers celle qui était considérée comme une allumée, et qui devient progressivement un messie menaçant. La solution sera radicale, face à la menace totalitaire et l'ambiance de lynchage collectif qui s'installe dans un groupe qui cherche explications et coupables. Mais là où Darabont frappe fort, c'est dans son final, particulièrement cynique. Et si l'espoir n'était jamais totalement perdu?

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire