Parce qu'on en a jamais assez !

MICHAEL HANEKE : PROFESSION RÉALISATEUR

Un film de Yves Montmayeur

À réserver aux néophytes

Entre le cinéaste tortionnaire fantasmé par tant de détracteurs et le grand artiste fêté par de nombreux festivaliers, qui est réellement Michael Haneke ? La caméra d’Yves Montmayeur remonte le cours de sa carrière, en passant d’une scène de tournage à une autre, afin d’approcher au plus près le travail d’un metteur en scène qui ne cesse de rester caché derrière son œuvre…

C’est la dure loi de tout documentaire focalisé sur le parcours ou la personnalité d’un cinéaste : pour un cinéphile déjà habitué à explorer l’œuvre du cinéaste en question, il y aura toujours la crainte de considérer le résultat comme une redite, finalement pauvre en informations inédites. Dans le cas de Michael Haneke, on ne peut pas dire que la diffusion d’un tel documentaire s’imposait : certes, l’homme n’a jamais cessé de rester en retrait au profil de ses films et de rejeter toute tentative d’interprétation sur chacun d’eux (ce qu’il répète à nouveau plus d’une fois dans ce film), mais au vu d’une filmographie déjà servie par des éditions DVD riches en interviews très détaillées (ceux qui possèdent l’édition DVD collector de "Caché" en savent quelque chose) et d’un formidable livre d’entretiens avec les journalistes Michel Cieutat et Philippe Rouyer, on avait déjà l’impression d’avoir fait le tour de la question concernant le cinéaste autrichien.

Pour les habitués, visionner ce documentaire ne donnera de réel enrichissement que sur deux points : d’abord l’idée d’une narration déchronologique qui remonte le cours de sa filmographie (riche idée pour revenir aux origines de son œuvre), ensuite la satisfaction de voir Haneke jouer les enseignants chaleureux en compagnie de certains étudiants de Vienne. Le reste risque fort de ne passionner que les néophytes qui seraient désireux d’en savoir plus sur la personnalité de ce cinéaste controversé. Et là-dessus, rien ne manque au tableau : les interviews d’acteurs qui saluent tous son exigence et sa gentillesse sur les plateaux, le tournage de quelques scènes-clés de ses films (le must étant la conception du plan-séquence inaugural de "Code inconnu") et les explications finalement très évasives de Haneke vis-à-vis des sujets qui lui sont toujours rabâchés à longueur d’interviews (ses thèmes, son rapport à la violence, ses choix de mise en scène, etc…). Bref, autant laisser la place aux futurs admirateurs… et encourager aussi les détracteurs du cinéaste à tenter le coup, histoire de laisser leurs préjugés au placard.

Guillaume GasEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire