Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

MEN IN BLACK 2

Un film de Barry Sonnenfeld

Des fois, il vaut mieux s'abstenir

L'agent J (alias Will Smith) fait toujours parti de la troupe de choc qui " chasse la racaille de l'univers ". Cinq ans se sont écoulés depuis que ce dernier a " flashouillé " son mentor, l'agent K (Tommy Lee Jones); et il n'a toujours pas réussi à garder un partenaire pendant plus d'une semaine. C'est alors qu'un alien plus sexy, plus fourbe et plus belliqueux que la moyenne (Lara Flynn Boyle) débarque sur terre pour retrouver un objet mystérieux d'une force inouïe (la lumière de Zarta). Or, l'ex agent K s'avère être le seul à pouvoir arrêter ce monstre avant qu'il ne fasse sauter la planète...

Et ça y est, les Men in black sont enfin de retour !!! Après l'énorme succès de Men in Black premier du nom (1997), il était normal et prévisible qu'il y aurait une suite. Mais des fois, il vaut mieux s'abstenir. Je m'explique…

MIB2 repose entièrement sur le premier épisode, et plus particulièrement sur l'immense capital sympathie laissé en héritage par la mouture initiale de Barry Sonnenfeld. Evoluant dans un univers pré-existant, on aurait pu s'attendre à être de nouveau surpris. Mais il n'en est rien. Les monstres sont jolis et plus nombreux, mais sont insipides, ils ne suscitent ni émotion, ni dégoût. Les gadgets initiaux sont là, créant un effet comique (W.Smith qui ressort le mini pistolet " cricket "…), mais il n'y en a pas de nouveaux. Seule la voiture a gagné en prestige (on est passé de la SAAB à la Mercedes). Là où le film pèche le plus, c'est au niveau du scénario, totalement inexistant, des interprétations en roue libre, des effets spéciaux souvent dignes d'une série Z et de la mise en scène hachée et décousue. Cela fait quand même beaucoup pour un seul film. MIB2 a beau être un film divertissement, il faut un minimum…

Tout n'est pas noir pour autant (si je puis dire) car quelques bonnes idées sortent du lot ( Michael Jackson s'est prêté au jeu de l'autodérision dans un rôle d'extra-terrestre qui lui va fort bien ), mais il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent... J'ai eu l'impression que Tommy Lee Jones n'était pas très a l'aise dans ce rôle, mais cela est peut-être dû au fait qu'il parle assez peu et qu'il n'est plus réellement le coéquipier de W.Smith, un alien en forme de chien ayant pris sa place. Ce duo inattendu est d'ailleurs la seule vraie bonne surprise du film. Hormis peut-être Will Smith, vraiment amusant, quand il joue au vieux briscard avec son ancien mentor.

Pour conclure, ce second épisode n'est donc pas un très bon buddy-movie, à la différence du premier qui était construit sur un couple Smith/Jones plein de vie et de disputes. MIB2 est une simple suite de gags et d'idées tantôt excellentes, tantôt décevantes, qui s'enchaînent sans harmonie (et le tout avec de moins en moins d'intérêt). Une impression de bâclé en ressort et ce n'est pas la durée du film qui nous fera dire le contraire (à peine 1H30min). C'est rigolo et sympathique mais aussitôt oublié après la vision du film.

DavyEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire