Parce qu'on en a jamais assez !

MADONNA

Un film de Shin Su-won

Une bien obsédante enquête

Une infirmière intègre l'aile VIP d'un hôpital. Elle y découvre des hommes riches maintenus coûte que coûte en vie par leurs enfants, des hommes politiques essayant d'échapper à la justice, mais aussi une femme dans le coma, enceinte d'un futur enfant, dont elle va tenter de retrouver le père...

C'est à une enquête macabre, autour d'une femme agressée, enceinte potentiellement malgré elle, que nous invite ce film sud-coréen à suspense. Menée par une infirmière (Hae-Rim) tentant initialement d'obtenir l'autorisation pour un don d'organe, elle surprend autant qu'elle pourra en agacer certains. Car revenant ainsi sur le triste parcours de cette "Madonna" surveillée de près par certains, c'est au portrait d'une éternelle souffre douleur que nous convie Shin Su-Won, le réalisateur, au travers de cette peinture de l'entourage d'une femme enrobée, obsédée par la nourriture et les vêtements.

Observatrice en retrait au début, puis troublée par l'injustice que serait la disparition de cette femme et de l'enfant qu'elle porte, Hae-Rim révélera par la suite une résonance troublante avec sa propre histoire. "Madonna", s'il constitue un véritable mélo, assume ses excès et séduit par sa mise en scène soignée. Il finit par toucher par l'aspect implacable des manigances qui se nouent autour de deux destins croisés, aux troublants enjeux de survie et de choix de vie.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire