Parce qu'on en a jamais assez !

LE VOYAGE DANS LA LUNE

Un troisième épisode aux personnages secondaires amusants

Alors qu’ils regardent le journal télévisé, relatant la course à la lune engagée entre d’autres Nations, Reodor et ses amis se disent qu’après tout, ils seraient capables de fabriquer une fusée norvégienne. Ils reçoivent alors la visite d’une conseillère municipale à qui ils font une démonstration de vol d’un modèle miniature…

Solan and Ludvig 3 Louis and Luca mission to the moon film image

Avec ce troisième épisode des aventures de la taupe peureuse Ludvig et de son ami le canard intrépide Solan, le norvégien Rasmus A. Sivertsen revient donc sur le devant de la scène de l'animation en stop-Motion (image par image). Sélectionné dans la section pour enfant de la Berlinale 2019 (Genreration Kplus) ce nouvel opus, moins drôle que "La grande course au fromage", allie de nouveau les inventions de leur ami humain Reodor (ici une machine à café un peu trop "rapide" et une fusée...) et les inquiétudes permanentes et existentielles de Ludvig (aller aux toilettes extérieures par une nuit noire le fait flipper...), tout en mettant un peu en retrait cette fois-ci la vantardise de Solan.

Se moquant gentiment des médias (la querelle permanente entre la présentatrice et son envoyé spécial, les loufoques séquences météo ou de loto...) et des politiques (prêts à tout pour se faire mousser... sauf à assumer l'échec), le scénario joue aussi sur le comique de répétition, notamment avec les différents humains qui suivent l'aventure norvégienne à la télé (un grand père qui passe son temps à dormir, un gamin qui n'arrive pas à manger du gâteau, un vendeur de fromage avide...).

Alors que les petits apprécieront les rebondissements de l'histoire et les quelques jeux de mot (sur "check" et "chèque" par exemple), les grands se réjouiront des allusions aux différentes nations (la fusée poupées russes pour la Russie, le projet mené par les bras cassés européens...). Tout forme au final un sympathique film d'animation, aux personnages secondaires amusants mais aux rebondissements un peu attendus.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire