Parce qu'on en a jamais assez !

LA GRANDE COURSE AU FROMAGE

Un deuxième épisode largement au dessus du premier

Alors que la rivalité entre les deux villages de Slidre et Flåklypa fait rage, qu'ils s'affrontent au lancer du poids en intérieur ou en terme d'inventions absurdes, c'est la prochaine Course au fromage qui anime les esprits. Et le canard Solan, souhaitant participer, parie la maison de l'inventeur Féodor, dans laquelle il vit avec Ludvig le hérisson...

Voici donc que débarque sur les écrans la suite des aventures de Solan le canard prétentieux et son ami Ludvig le hérisson timide et peureux (le premier épisode s'appelait « De la neige pour Noël »). Et il s'agit là d'une réelle bonne surprise puisque se côtoient ici animation de qualité et humour réjouissant, le tout enrobé dans une histoire de course à rebondissements, mettant face à face la force et la malice. Un principe qui n'est pas sans rappeler la célèbre série animée des années 70, « Les fous du volant ».

Tout sera donc bon dans le scénario pour parvenir à éliminer l'équipe adverse, chacune devant transformer un fromage, sensé arriver intact sur la ligne d'arrivée. Les petits suivront donc bouche bée cette course pleine d'aventures. Quant aux plus grands ils s'amuseront d'un humour portés sur des inventions ridicules (à la Wallace et Gromit), des publicités faites maison pour un taille saucisse, des champions de Yoyo, des crises d'hyperventilation du hérisson, ou encore des gentilles plaisanteries sur le néant télévisuel.

Pour ce second épisode l'animation a gagné en fluidité tout comme les décors en détails. Et surtout l'humour est au rendez-vous, à la fois au travers des dialogues entre communautés qui s'affrontent dans une fausse agressivité, mais aussi au travers des caractères contrastés des personnages. « La grande course au fromage » constitue donc un très joli conte, qui met une nouvelle fois les notions d'amitié et de complicité en avant, tout en stimulant efficacement l'imagination.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire