Bannière Festival de Berlin - Berlinale 2020

LUCAS, FOURMI MALGRE LUI

Un film de John A. Davis

Chéri j'ai rétréci le destructeur de fourmilière

Des fourmis vivent dans la peur du "destructeur", un enfant dénommé Lucas, qui s'amuse à atomiser leur fourmilière à coup de pieds ou de lance d'arrosage. Mais un jour, le sorcier du clan des fourmis trouve une potion qui lui permet de faire rétrécir le gosse en question...

Décidément les sources d'inspiration semblent se tarir côté dessin animé. Le nouveau venu des studios Warner ressemble graphiquement à "Fourmiz", sorti lui même juste après "1001 pattes", et lorgne du coté scénario vers "Chérie j'ai rétréci les gosses". L'intrigue est en effet assez proche, avec quelques différences cependant, l'enfant étant ici seul et confronté à un professionnel de la dératisation un peu escroc sur les bords.

Graphiquement le dessin animé est plutôt réussi, alliant rythme et points de vue originaux, mais le discours sur l'entraide et le pardon n'a rien de très nouveau. Les enfants passeront donc un bon moment, visuellement impressionnant à leur échelle et politiquement très correct. Que demandent de plus les parents?

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire