Parce qu'on en a jamais assez !

LE LIEVRE DE VATANEN

Un film de Marc Rivière

Un conte amusant mais sans grande poésie

Un célèbre photographe canadien décide d'arrêter de couvrir les meurtres et autres tueries. Lors d'un voyage en voiture avec un patron d'agence, il sauve un lièvre, percuté par le véhicule. Il décide alors de suivre ce dernier dans la forêt, où il fera plein de rencontres...

"Le lièvre de Vatanen" est un film étonnant. De par son récit, mais aussi de par la présence en personnage humain principal de Christophe Lambert, disparu des écrans depuis quelques temps. C'est donc intrigué que l'on se rend à la projection de ce conte philosophique, situé à des kilomètres des derniers films musclés de l'acteur français. Et si les premières scènes frisent parfois le ridicule, il est bon de se laisser aller au ton détaché qu'adopte le récit, qui confrontera notre homme à l'amour, l'amitié, une inutile armée, la bêtise, le racisme, la folie et une certaine solitude.

Les plus petits comme les plus grands s'amuseront des quelques morceaux de bravoure dont fait preuve le lièvre, adepte de la bière et des bagarres de comptoirs. Mais seuls les plus grands percevront le discours quelque peu dissous prônant la différence et la curiosité de l'autre. Malheureusement, la succession de rencontre paraît avoir bien peu de liant, et certains dialogues plombent un peu la cohérence d'ensemble d'un film qui aurait pu être beaucoup plus visuel. Du coup la poésie a bien du mal à s'imposer.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire