Banniere Festival d'Annecy 2024

LES ROIS DE LA PISTE

Un film de Thierry Klifa

La famille d’abord

Lors d’un cambriolage, l’un des fils de Rachel, Jérémie, a dérobé un tableau dont il ignore la grande valeur. Mais son petit fils, Nathan, s’est fait serrer. Lorsque ce dernier sort de prison, trois ans plus tard, des détectives privés sont toujours sur le coup pour tenter de retrouver le tableau. Céleste se fait alors passer pour une cliente d’un Casino où Sam, l’autre fils de Rachel, travaille. Parvenant à séduire celui-ci, à la fois naïf et seul, elle entre dans ce clan pas comme les autres dirigé avec roublardise par Rachel. Tous ensemble, ils se lancent à la recherche de Jérémie, espérant récupérer le tableau…

Thierry Klifa ("Tout nous sépare", "Une vie à t’attendre") ne nous avait jusque là pas encore livré de film purement orienté comédie. Le voici qui se lance, du côté de la comédie, policière, construite autour d’un clan reliant trois générations, dirigé par une femme à poigne, méfiante envers tout les extérieurs aux seins, et jamais en panne de plan. Porté par un casting de haute tenue, le film met autant en avant l'esprit de ces arnaqueurs que ce qui fait la solidité de cette famille, le tout avec une sympathique tonalité amorale.

Fanny Ardant compose une cheffe de clan sans vergogne, toujours un butin en vue. Nicolas Duvauchelle assume la différence de son personnage avec un aplomb surprenant. Laetitia Dosch séduit en détective prise à son propre jeu. Quant à Mathieu Kassovitz, il surprend avec un rôle de grand naïf un peu idiot, dont le choix d’inclure une pièce rapportée au clan joue les perturbations, et qui aura un rôle tout particulier dans l’histoire. Avec quelques dialogues bien sentis et des rebondissements efficaces, "Les rois de la piste" nous emporte dans son intrigue pas aussi simple qu’elle ne paraît.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire