Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

L'AFFAIRE COLLECTIVE

Un film de Alexander Nanau
Avec

Un implacable plaidoyer contre la corruption

Suite à un incendie le 30 octobre 2015 dans la boîte de nuit le Colectiv Club, à Bucarest, 27 personnes sont mortes brûlées et de nombreux blessés ont été transportés dans des hôpitaux du pays. Mais dans les quatre mois qui ont suivi, 37 autres personnes sont également décédées, alors que leur pronostic vital n’était pas engagé. Suite à des témoignages montrant le refus du gouvernement de transférer les blessés dans des hôpitaux mieux équipés pour les grands brûlés, à l’étranger (notamment à Vienne), une équipe locale de journalistes d’investigation se lance dans une enquête dévoilant négligence et corruption au sein du système de santé roumain…

L'affaire Collective film documentaire

"L'affaire Collective", documentaire, sera le représentant roumain aux prochains Oscars. Ce film d'investigation est une implacable plongée dans les arcanes du système de santé, mais aussi du pouvoir roumain, puisque, accompagnés d'une caméra depuis le début du scandale, l'équipe de journalistes, devenus lanceurs d'alerte, suivra à la fois ses propres démarches, mais aussi celles du nouveau Ministre de la santé, ayant pris la place pour quelques mois (avant de nouvelles élections) de celui d'un gouvernement forcé à la démission. La sensation d'obstacle devient ainsi double, puisqu'au delà du groupe initial, ce sont finalement deux équipes de « combattants » qui se heurtent à un mur, avant une conclusion qui porte les germes d’un légitime écœurement.

La puissance du documentaire vient notamment de sa capacité à faire rebondir sa propre action, grâce à des images chocs. Il en est ainsi dès le départ. Suite à un montage serré de séquences d'informations, exposant sommairement le scandale auquel doit faire face un Ministre de la Santé affirmant encore qu’en Roumanie « on a tout ce qu'il faut » alors que les morts s'accumulent, les images du déclenchement du vrai incendie font froid dans le dos, nous projetant à la place d'une des victimes, piégée. Il en sera de même plus tard, lorsqu'une doctoresse leur fera passer des images de vers vivants se déplaçant sur le visage de certains patients atteints de maladies nosocomiales.

Au delà, l'enquête présentée ici, est tout bonnement aussi incroyable que captivante et ulcérante, disséquant une corruption aux multiples responsables. Elle implique ainsi autant fournisseurs de gel désinfectant qu'autorités falsifiant des analyses, que directeurs d'hôpitaux ou médecins... Quelques interviews (une femme aux membres tronqués, une médecin écœurée indiquant que ses confrères ne sont « plus des humains »...) viennent ponctuer un filmage ponctuellement « sous le manteau », aux conséquences palpables, le danger semblant se rapprocher de l'équipe elle-même alors qu'elle insiste niveau questionnement ou révèle de nouveaux faits (menaces, contre-feu médiatique téléguidé...). Au fil du récit, les preuves, accablantes, s'accumulent, révélant tout de même une lueur d'espoir, celle de la fin d'une loi du silence face aux dirigeants et aux politiques. Un film choc et nécessaire, qui fait tout juste froid dans le dos, mais qui montre l’implication nécessaire des citoyens et le rôle indispensable des lanceurs d’alerte.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire