Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

THE KING S CHOICE

Un film de Erik Poppe

Une fresque historique sous tension

Le 9 avril 1940, l’Allemagne propose à la Norvège une coopération, alors que 90 à 100 bateaux font route vers le nord. Le fils du Roi se désespère qu’il n’y ait toujours pas de mobilisation dans son pays. Le Roi, lui, croit toujours à la neutralité...

Depuis 1905 et sa séparation de la Suède, la Norvège est devenue une monarchie constitutionnelle, avec un rôle cérémonial du Roi. "The King’s Choice", candidat norvégien aux prochains Oscars, retrace une page noire de l’Histoire du pays, ces trois jours durant lesquels le sort de la Norvège a été suspendu aux actes du gouvernement et de la royauté. Récit d’une diplomatie chancelante, le film revêt un aspect graphique crépusculaire, sous-tendu d’une musique sourde qui créent un réel sentiment d’oppression.

Entre fuite en dehors de la capitale et alertes aux bombardements, l’ambiance créée maintien une tension de bout en bout, alors que sur le fond le scénario souligne la fébrilité des différents acteurs (y compris l’ambassadeur Allemand lui-même), et souligne les responsabilité des élus, choisis « pour les bons et les mauvais moments » et leurs représentants, qui ne peuvent pas « s’appeler diplomates quand (ils) pointent un revolver ». Une fresque minimaliste, qui rappelle la nécessité de résister, mise en scène par le réalisateur de "L’épreuve".

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire