Parce qu'on en a jamais assez !

INTERVIEW WITH THE ASSASSIN

La manipulation des médias et la recherche du scoop

Ron est un journaliste télé au chômage. Espérant décrocher un scoop qui le remettrait en selle, il va à la rencontre de Walter, ancien marine's, qui aurait un secret d'importance à révéler aux médias…

Si l'histoire de cette interview paraît des plus invraisemblables, surtout dans son dénouement, l'idée de construire une fausse interview, en mettant en scène les rapports directs entre le journaliste en manque de scoop et son prétendu assassin de Kennedy. Bien sûr, ici, contrairement à " C'est arrivé près de chez vous ", on ne suit l'assassin que dans la démonstration de ses preuves, et non pas dans ses actions concrètes. Résolument tourné vers un des traumatismes nationaux, le film fonctionne à merveille.

L'accumulation d'indices crédibles dans un premier temps masque l'absence de réelle preuve dans un deuxième, et l'on sent bien la spirale dans laquelle est entraîné le journaliste, qui, en bon spectateur, ne demande qu'à croire au récit de son interlocuteur. L'acteur principal est remarquable d'ambiguïté, faisant ressentir à la fois une personnalité potentiellement dangereuse, une férocité aveugle, et un don pour la manipulation. Une réussite.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire