Parce qu'on en a jamais assez !

HOUSE OF THE DEAD

Un film de Uwe Boll

Crétins de morts vivants

Cinq jeunes fêtards viennent de rater le bateau sensé les emmener sur l'île où a lieu une gigantesque rave party. Louant les services d'un pêcheur du coin, ils rallieront finalement la fête, qui semble désertée par ses participants…

Au cas où le spectateur n'aurait pas compris que House of the dead est tiré d'un jeu vidéo où le but est de flinguer à tout va, le réalisateur, si on peut le dénommer ainsi, a eu la mauvaise idée d'insérer des extraits du jeu au beau milieu des scènes de castagne.

La mise en scène, qui consiste parfois à faire tournoyer la caméra autour des interprètes pour donner un semblant de dynamique à l'action, est inopérante et s'apparente à de l'illustration mollassonne.

Heureusement quelques dialogues fortement débiles (et sexistes) sont là pour égayer quelque peu l'ambiance morose et bien peu palpitante de ce nanar mal joué, qui donne une vague impression de déjà-vu, sans pour autant provoquer stress ou angoisse.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire