Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

HORRIBILIS

Un film de James Gunn

Barré

Dans la petite bourgade de Wheelsy, Grant Grant, notable mariée à une jeune et belle enseignante, réalise que sa femme s'intéresse de moins en moins à lui. Lors d'une soirée arrosée, il entame une balade en forêt en compagnie d'une autre jeune femme. Tous deux découvrent alors une étrange créature, sorte d'énorme limace blanchâtre, qui pourrait s'avérer peu inoffensive…

Deuxième film de James Gunn, après un « documenteur » encore inédit en France, « Horribilis » est également le fruit de l'imagination fertile de cet ex-scénariste des deux épisodes cinéma de Scooby-Doo (ouille !), mais surtout de l'excellent remake du film de Romero, devenu « L'armée des morts ». Du coup, le projet était fort intriguant, et s'avère, plutôt efficace. Entre film gore et de zombies, « Slither », en anglais, est aussi une peinture sans concession de l'Amérique profonde, entre chasseurs républicains, démocrates bornés, et offre une vision dévastatrice de l'obésité ambiante.

Le peuple le plus fort du monde, est ici mis à rude épreuve. Confrontés à une invasion improbable (venue une nouvelle fois de l'espace), et à des mutations partielles laissant un rien d'humanité agiter les créatures ivres de sang qui en résulte, les habitants de la petite ville montrent tour à tour leur vraie nature. Mais James Gunn ne s'attarde que peu sur cet aspect, préférant donner dans un délire visuel, mêlant charniers, cadavres d'animaux et ventres de proportions hors du commun. Si le film surprend et gagne en humour comme en horreur de ce côté là, il en perd en profondeur côté consistance des personnages. Mais vous me direz que le but n'était pas une thèse sur la nature humaine, alors ne boudons pas notre plaisir. Saignons !

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire