Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

HAEWON ET LES HOMMES

Un film de Hong Sang-soo

L'éternelle rengaine de Hong Sang-soo

Nous sommes en mars 2012. Haewon voit sa mère qui lui annonce son prochain départ pour le Canada. Elle hésite encore entre faire actrice ou Miss Corée. Elle partage un repas avec d’autres étudiants qui semblent jaloux d’elle. Et elle tente de garder à distance son professeur, ayant décidé de mettre fin à leur liaison...

Hong Sang-soo nous propose une nouvelle balade en compagnie cette fois-ci d'un personnage féminin, une jeune actrice ayant eu une liaison avec son professeur, le directeur Lee. L'action se déroule le jour où elle retrouve sa mère qui doit partir habiter au Canada. La tristesse s’installe, mais la vie continue, tout comme cette journée. Elle a ensuite rendez-vous avec plusieurs personnes, un ami, des camarades étudiants, une amie ayant une liaison depuis 7 ans avec un homme marié, mais bien plus à l’aise sur ce sujet qu’elle ne l’est elle-même...

Au menu, l’auteur coréen aligne des conversations de tous les jours, des secrets intimes divulgués ou des confidences partagées, des souvenirs, et surtout de longues promenades dans des espaces publics ou des parcs, au caractère patrimonial. Si le film paraît moins urbain en apparence qu’à l’habitude, il suscite bien vite l’ennui. Reste l’usuelle résolution des problèmes dans l'alcool et une amusante scène de restaurant avec d'autres étudiants, où ceux-ci médisent sur elle alors qu'elle est aux toilettes, ceci devant son amant. Peinant à nous arracher quelques sourires, le scénario ne permet de faire surgir l’émotion qu’au tout début et à la fin du film.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire