Parce qu'on en a jamais assez !

FLAPPING IN THE MIDDLE OF NOWHERE

Étrange

Huyen, 17 ans, est enceinte. Elle souhaite avorter mais n'ose pas le dire à son petit ami. En attendant, elle partage son appartement avec un ami transsexuel et tente de trouver de l'argent...

L'étrange scène d'introduction donne le ton de ce nouveau film du réalisateur de « Bi n'aie pas peur ! ». On y voit un lampadaire sous la pluie, dans lequel une quantité d'eau s'est accumulée, et où l'on peut discerner la forme... d'un poisson. Bénéficiant d'une magnifique photographie, le film s'assombrit au fil de l'histoire de cette jeune femme ayant choisi d'avorter, et qui découvre au contact d'un « client » particulier, un autre rapport à son corps, alors que son petit ami a du mal à s'éloigner des paris qui le ruinent.

Récit d'une forme de passage à l'âge adulte, « Flapping in the middle of nowhere » compose des images marquantes (les promenades sur le toit de la maison en ruine, le ciel qui se confond avec l'eau, le silo en forme de dirigeable...) mais ne réussit pas à convaincre sur le fond. Reste une certaine sensualité et quelques scènes choc, comme l'agression du colocataire transsexuel. Un film où la ville, grouillante et bruyante, et la pluie jouent un rôle important.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire