Festival de Venise 2019 banniere

FAUSSAIRE

Un film de
Avec

A canular énorme, film malin

Basé sur un fait divers connu, un canular énorme dans lequel s'est lui même enlisé son créateur, « Faussaire » est un film bien plus malin que son simple synopsis le laisserait croire. Bien sûr les plus gros mensonges sont toujours les plus faciles à gober, mais ici le personnage d'Irving (Richard Gere, aussi charmeur que dépassé) va bien plus loin, usant de calcul et de machiavélisme, jusqu'à se croire l'envoyé de différents émissaires souhaitant la publication de son ouvrage.

Progressivement, une douce mitomanie envahit le récit, influençant la mise en scène du prolifique Lasse Hallström (« L'oeuvre de Dieu la part du diable », « Ma vie de chien »), qui mélange peu à peu, rêves, apparitions de personnages douteux et manigances de couloirs. Interrogeant intelligemment les enjeux propres à chacun des personnages clés (Hugues, Nixon, le patron de Time Magazine...), le scénario émet d'intéressantes théories que même le personnage de l'auteur finirait par croire avec une certaine admiration, trouvant en la matière, plus manipulateur que lui. Une construction halletante autant qu'amusante, qui pose d'utiles questions sur les relations entre pouvoir, argent, médias et création.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire