Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

L'ETRANGE NOEL DE MR JACK 3D

Un film de Henry Selick

Une version 3D qui n'apporte pas grand chose

Jack le squelette, organisateur de la fête d'Halloween, s'ennuie. Lors d'une promenade en forêt, il découvre un passage vers divers mondes, dont le pôle nord, où officient le Père Noël et ses lutins. Enchanté, il décide de le faire enlever, pour qu'il les aident à organiser une fête d'un tout autre esprit. Mais les habitants de la ville sont bien trop habitués à concocter d'effrayantes surprises...

En attendant la sortie en début d'année de sa comédie musicale macabre (Sweeney Todd), voici que ressort l'une des oeuvres les plus épatantes sorties de l'esprit fertile de Tim Burton, dans une version inédite, en trois dimensions. Après une scène d'avertissement avec une boîte à surprise un peu agitée, on se dit que finalement l'apport de la 3D reste bien limité, et ne rajoute que peu d'effets à un film qui n'était pas à la base un dessin animé en 2D. « L'étrange Noël de Mr Jack » est en effet un délire d'Halloween tourné image par image, avec des marionnettes pas si miniatures. La qualité de l'animation y rivalise avec la richesse épurée des décors et la multitude des personnages tordus voir machiavéliques.

Comédie musicale enlevée, le film aligne les numéros chantés et irrévérencieux, comme le fameux « kidnapper le perce-oreille », grand moment de gamineries inconscientes. Musicalement, les partitions tirent vers le blues ou le boogie, donnant à l'ensemble du film une teinte morose qui sied bien à l'univers morbide décrit. Bien entendu, le film n'est pas à mettre entre toutes les mains, les plus jeunes risquant de finir traumatisés par le périple que squelette lors d'une nuit de Noël plutôt agitée, ou par des figures décérébrées ou des vampires chantants peu ragoutants. Les adultes, eux, se régaleront une nouvelle fois. Viviment la comédie musicale Live de Burton.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire