Parce qu'on en a jamais assez !

ESPRIT LIBRE

Un film de Andy Cadiff

Fleur bleue, mais sympathique

La fille du président des Etats-Unis a 18 ans, mais n'est jamais libre de sortir comme elle veut. A chaque nouveau rendez-vous, la horde de garde du corps et d'agents spéciaux qui veille sur elle, lui gâche la soirée. Aussi, au cours d'un voyage diplomatique à Prague, elle profite d'une soirée en boîte en compagnie d'une amie française, pour s'échapper…

Esprit libre est résolument un film pour adolescentes en mal d'éducation sexuelle ou de romance à l'eau de rose, où la belle rencontre son prince, forcément charmant, mais qui cache un lourd secret. Et si la belle échafaude des théories aussi naïves que tolérantes, le beau motard venu d'Ecosse est bien entendu un agent secret au service du père de celle-ci. Vous devinez aisément la suite. Et pourtant le tout dégage un charme indéniable, du fait du panorama un rien cliché qu'il donne de l'Europe (Prague, Venise et Berlin et sa love parade), de la candeur du faux jeune couple, mais surtout de seconds rôles irrésistibles.

Car au fond les vrais vedettes, qui empêchent ce film de sombrer dans la mièvrerie totale, se trouvent être le déjanté hippie, voleur qui distribue des autocollants de l'homme qui valait trois ( 3 ) milliards comme motif de communion planétaire, et surtout la paire de fidèles agents secrets, qui se chamaillent et se séduisent à longueur de temps. Jeremy Piven (Very Bad things) y excelle en séducteur un peu lourdaud et Annabella Sciorra en vacharde sans cœur. Un régal, rien que pour eux.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire