Parce qu'on en a jamais assez !

CONSÉQUENCES

Un film de Darko Štante

Sous influence

Andrej, 17 ans, lors d’une fête, emmène une fille dans une chambre, mais ne parvient pas à passer à l’acte. Lors de son procès, alors qu’il est accusé d’avoir tabassé quelqu’un, sa mère l’accable, admettant qu’il vole afin de pouvoir faire la fête avec des amis friqués. Il est alors envoyé en centre de redressement, où il fait la rencontre d’autres jeunes comme lui, habités par la colère et la violence…

Conséquences film image

"Conséquences" est un film slovène touchant du doigt, à la fois la violence latente d'une jeunesse désabusée et l'hypocrisie autour d'une homosexualité, qui existe naturellement bel et bien, malgré tous les efforts faits par les autorités de pays de l’est pour en effacer les traces (voir la récente censure russe de certaines scènes de "Rocketman", biopic sur la vie d'Elton John). Décrivant les rapports de pouvoir au sein d'une bande de jeunes hommes, contraints dans leur quotidien, mais pour lesquels la fête sert de drogue dure et d'exutoire le week-end, le scénario donne leur pleine dimension à des personnages sortant peu à peu des clichés de petits malins incontrôlables qui les caractérisent au début du film (désinvolture provocatrice pour le héros, sourire sadique pour les « anciens » du centre, qui deviennent ses ennemis...).

Assimilable à un récit de passage à l'âge adulte ou d'apprentissage d'une forme de responsabilité, le film alterne les scènes plus éclairées qui se déroulent au centre, et les fêtes plus sombres, qui ont lieu à l'extérieur. Les jeunes acteurs sont à la hauteur des rôles ambiguës qui leur sont donnés, décrivant vite les jeux d'influence, impliquant l'affect au delà d'une façade brute. En particulier, Matej Zemljic allie à merveille carrure imposante, absence apparente d'empathie et carapace finalement pas si épaisse. Une chronique, amère mais réaliste, d'une recherche de position par rapport aux autres.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

COMMENTAIRES

Ann

samedi 5 octobre - 1h05

jeunes hommes, contraints dans leur quotidien

Laisser un commentaire