Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

COEURS PERDUS

Un film de
Avec

Bonnie and Clyde la suite...

« Coeurs perdus » a le charme d'un film policier des années 50, la couleur en plus. Bien sûr, l'histoire, ne semble pas apporter grand chose de nouveau aux films de gangsters ou d'arnaqueurs, rappellant les frasques du fameux couple « Bonnie and Clyde » par l'époque, plus que le style. Opposant des flics déprimés, Travolta en tête en inspecteur honteux de recommencer une nouvelle vie sans sa disparue de femme, à un couple de voleurs avides de conditions de vies descentes, d'argent et de beaux apparats. Jared Leto, moustache fine, costume seillant et chaussures polies, est le séducteur endurcit, dont les pulsions d'indépendance mettent en péril le couple. Tandis que Selma Hayek endosse avec ignominie le rôle de la femme amoureuse et donc jalouse, qui pourrait elle aussi vendre la mèche.

De leur côté le mélange est explosif, car le couple plaisant et enjoué qu'ils forment, est aussi malfaisant que spontané. Du côté des flics les choses sont moins roses, et c'est dans cet aspect terni de la vie des honnêtes que risident à la fois la réussite et les faiblesses du film. Si l'ambiance morose est crédible, les personnages n'ajoutent en rien à la dynamique du film. Toujours à la traine, ils attendent la faute, et brillent par leur absence d'ampleur. Et du coup le scénario ne donne nullement envie de les suivre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire