Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

COEURS PERDUS EN ATLANTIDE

Mystère et twin flics…

Anthony Hopkins débarque un beau matin, pour devenir le locataire du dessus d'une famille monoparentale. Peu à peu une amitié étrange se lie entre ce vieux monsieur mystérieux et le petit garçon du dessous…

Etrange film, dont la beauté des images nous émerveille et nous glace à la fois et dont le récit, peu léger, arrive tout de même à intéresser pendant quelques temps. Scott Hicks (Shine), nous offre ici une fable aux frontières du réel, hésitant entre véritable film de science-fiction et film initiatique.

Difficile de croire à la poursuite policière dont fait l'objet la sorte de voyant-télépathe que joue Anthony Hopkins. A moins d'échaffauder des théories abracadabrantes (tous les flics sont des tlépathes...). Difficile également de comprendre pourquoi le gamin n'est pas revu plus tôt sur place, retrouver cette fille qui comptait tant.

Il manque trop d'éléments pour captiver, mais reste néanmoins une petite ambiance, glacée.

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire