Banniere_Festival_Lumiere_2020

CHEBURASHKA ET SES AMIS

Un film de Makato Nakamura

Entraide entre amis

Une étrange créature est retrouvée dans une caisse à oranges. Ne sachant que faire d'elle, le vendeur de fruits et légumes propose au zoo local de le récupérer. Ce dernier refuse, incapable de déterminer de quelle espèce il s'agit. La créature, dénommée gentiment Cheburashka (« celui qui culbute tout le temps »), devient alors employée dans une vitrine, et loge juste à côté, dans une cabine téléphonique...

Composé de trois courts-métrages, "Cheburashka et ses amis" décline les aventures d'une petite créature d'origine inconnue, aux oreilles rondes en feuille de choux, chacune aussi grande que sa tête, retrouvée dans une caisse d'oranges et refusée par le zoo local. Ce petit personnage apparu en 1966 sous la plume d'un auteur russe (Edouard Ouspenski) est passé de personnage secondaire à tête d'affiche et a fait l'objet de trois longs-métrages en stop-motion en 1971, 1974 et 1983. Après la Russie, il est devenu extrêmement célèbre au Japon, qui produit ce nouveau long-métrage composé de trois histoires.

Dans le premier chapitre, "Le crocodile Gena", on suit Cheburashka répondant à l'annonce d'un crocodile solitaire en recherche d'amis. Petit conte sympathique, il est l'occasion de présenter un ensemble de personnages, notamment une fillette avec son chat, et un chien à l'air triste, autour du projet de construction d'une « maison des amis ». L'opposition avec la farceuse Chapeau-claque, une vieille dame roublarde et revancharde toute habillée de noir, est assez amusante, et contrecarre légèrement l'aspect très enfantin et idyllique de l'ensemble.

La seconde histoire, "Cheburaschka et le cirque", permet à la petite créature et à son ami crocodile de faire la connaissance d'une jeune fille souhaitant devenir funambule. Toujours dans une logique d'entraide, ils vont l'aider à s'entrainer et à poursuivre son rêve. Nécessité de travail et de persévérance, courage… le film permettra aux plus petits de découvrir au passage clowns, lions et divers numéros de cirque.

Pour conclure, le plus ironique des trois contes, qui s'intitule "Les conseils de Chapeau-claque", fait la part belle au personnage de la vieille dame, s'installant au milieu d'un jardin pour enfants, pour vendre ce que l'on se doute être des conseils « foireux ». L'histoire se double de la quête d'un grand père recherchant sa petite fille, et si elle est un peu simpliste pour les adultes, elle devrait valoir son lot d'émotions aux bambins.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire