Parce qu'on en a jamais assez !

BOB L'EPONGE, LE FILM 2

Un second long métrage un brin plus enfantin

Une nouvelle fois, Plankton, le rival de Monsieur Krabs, propriétaire du restaurant le Crabe croustillant, tente de voler la recette secrète du sandwich au pâté de crabe. Mais cette fois-ci il sort la grosse artillerie : avion avec bombardement de mayonnaise, robot géant...

C'est certes un plaisir "coupable", mais avouons que l'on avait pris beaucoup de plaisir au premier épisode sur grand écran des aventures de Bob l'éponge, et son ami Patrick l'étoile de mer. Revoici donc nos héros dans un épisode entièrement dédié à la quête de la recette secrète du sandwich au pâte de crabe, plutôt étrangement marketé. Car en effet que ce soit avec l'affiche ou la bande annonce (et même le sous-titre du film : "un héros sort de l'eau"), tout misait sur les images de synthèse incrustées sur fond réel, lorsque la bande composée de Bob, Patrick, Mr Krabs, Carlo le calamar et Sandy l'écureuil se retrouvent sur la terre ferme, alors que cette partie du film n'en représente que le dernier quart.

Le reste est en fait comme tout épisode de la série télé "Bob l'éponge", dans une animation classique en 2D, et s'avère plutôt réjouissant. Entre l'hallucinante seconde-ouverture sur la machination à tiroirs de Plankton et la vision apocalyptique d'une ville privée de sandwich au pâté de Crabe façon Mad Max, les gags sont légions et la quête en dehors de l'eau met plus de la moitié du métrage à arriver. Il faut bien avouer que les gags régressifs sont toujours au rendez-vous, avec malheureusement quelques uns qui tombent à plat, que les plus grands s'agaceront sûrement de certaines simagrées (du personnage du pirate notamment, joué par Antonio Banderas), mais que la 3D est bien plus réussie qu'il n'y paraissait dans les extraits mis en avant. Un second épisode honnête, donc, mais sans plus.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire