Parce qu'on en a jamais assez !

LE BISON

Un film de Isabelle Nanty

S'ouvrir aux autres selon

Une gardienne d'immeuble (et ses quatre enfants et demi…) et son voisin, que rien ne semble rapprocher, voient leurs conjoints respectifs partir ensemble… Cet événement va les réunir dans une aventure quotidienne un rien loufoque…

Isabelle Nanty Dorine (Isabelle Nanty) est gardienne d'immeuble. Elle est mariée à Joël (Jean-François Martin Laval), et enceinte de son cinquième enfant. Louis Le Bison (Edouard Baer), son voisin de palier, est un noctambule blasé. Ils n'ont rien en commun, et pourtant ils vont être amenés à se rapprocher : un matin, Joël abandonne Dorine avec leurs quatre enfants et s'enfuit avec… la petite amie de Le Bison. Elle lui demande son aide pour retrouver son mari, et de fil en aiguille, ils vont tous les deux apprendre à se connaître… et vont évoluer : elle, très dynamique et se chargeant de tout toute seule, va finir par accepter de s'appuyer sur lui, et lui d'ordinaire peu concerné par ce qui l'entoure, va apprendre à s'occuper des autres.

Que dire de ce film sinon que c'est à la fois une fable comique et en filigrane un message sur la société : " on ne s'engage plus, on ne s'investit plus pour les autres, on ne vit plus ensemble, mais les uns à côté des autres ". Le pire, c'est que l'on ne s'y ennuie pas une seconde. Le rythme du film nous entraîne dans cette course quotidienne après la vie que mène Dorine, et dans laquelle elle emmène un peu contre son gré Le Bison. Les dialogues sont parfaits, piquants, notamment les vérités qu'expriment les enfants de Dorine. Ce sont des personnages entiers, touchants et machiavéliques en même temps.

Isabelle Nanty ne pouvait pas faire un meilleur choix qu'Edouard Baer pour jouer Louis Le Bison, et que de lui donner elle-même la réplique. La symbiose qui existe déjà entre eux amène un petit quelque chose en plus dans la relation entre les personnages. Esthétiquement, elle nous démontre aussi son talent de metteur en scène. Qu'ajouter sinon que ce film est un plaisir à regarder, à condition bien sûr d'aimer cet humour et ce ton particulier à Isabelle Nanty.

Chloé FigueresEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire