Festival de Venise 2019 banniere

AU FEU !

Un film de Pjer Zalica

L'impossible réconciliation des peuples

Dans un village de Bosnie, un père perd la tête, persuadé que l'un de ses fils est retenu prisonnier dans une mine serbe. Une jeune femme, revenue récemment au pays avec sa famille, perd ses jambes en sautant sur une mine installée sur son ancienne propriété…

A partir d'un ensemble de petites scénettes, d'apparence éparpillées, le réalisateur de Gori Vatra dresse le portrait de plusieurs générations meurtries par la guerre civile, qui se voient obligées d'accepter le retour de leurs ennemis sous la contrainte des Nations Unies. L'évènement annoncé (la venue de Bill Clinton) est l'occasion de montrer toute l'hypocrisie d'une réconciliation de façade, trop rapide et bien peu désirée. L'occasion aussi de dénoncer les mesquineries quotidiennes et l'entêtement benêt de la haine. Tout réside donc dans le détail, du doigt qui s'immisce en obstacle dans une poignée de main, aux regards accusateurs envers les tchetniks. Une vision de l'après guerre, pas vraiment optimiste.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire