Parce qu'on en a jamais assez !

ARCTIC

Un film de Joe Penna

Mads VS Wild

Après le crash de son avion, Overgard se retrouve perdu en Arctique. Il survit dans l’épave, pêche, lance des SOS. Un jour, un hélicoptère capte son message de détresse, mais alors qu’il s’approche, il s’écrase à cause de vents violents. Overgard réussit à sauver l’un des deux pilotes, une femme, grièvement blessée. Il décide alors de la transporter jusqu’à une base située à quelques jours de marche. Mais le chemin sera long et difficile…

Arctic film image

Comme le nom du long-métrage l’indique, nous voilà embarqués en Arctique à suivre la survie du personnage d’Overgard, un homme seul face à la nature, qui est poussé dans ses retranchements quand tout va de mal en pis. Mads Mikkelsen donne de sa personne dans ce rôle ultra physique avec quelques vrais moments de bravoure (le coup du rocher ou celui de la falaise) car l’Arctique n’est pas une vaste plaine paisible, glacée et enneigée, il peut y avoir des obstacles à gravir. Cependant, le scénario a tendance à trop en faire au niveau des difficultés qui s’abattent sur le personnage principal et ces nombreuses péripéties demeurent pour beaucoup attendues dans leur dénouement. Les différentes problématiques liées à cet environnement froid, glacial et enneigé sont assez réalistes et jouent un rôle prépondérant dans l’acceptation que l’on a de sa survie.

Certains éléments du scénario sont intéressants à l’image de la montre qui permet au personnage principal de fractionner la journée car le soleil ne semble pas se coucher. Par le peu de dialogues et l’ingéniosité dont Overgard fait preuve pour se nourrir et rester en vie, on pense à "All is lost", le bateau et l’océan étant remplacés ici par une épave d’avion et de la glace. Ensuite le fait de ne pas nous offrir un flashback pour nous montrer le crash de l’avion, ainsi que le destin des autres passagers de l’avion est intelligent.

On regrettera un dernier acte qui fait passer le personnage principal pour un surhomme avec en prime un faux suspens assez terne. De même la rencontre avec l’ours, si elle permet un jump scare (attendu), elle reste somme toute assez décevante. Cependant, on a du mal à être embarqué sur le plan des émotions lorsqu’Overgard se retrouve en difficulté (physique et psychologique). Ainsi, si "Arctic" ne réinvente pas le genre du survival, la faute aux péripéties dans l’ensemble assez convenues, le film a le mérite d’être un divertissement de bonne facture qui doit beaucoup à son interprète principal, Mads Mikkelsen, et à son environnement à la fois hostile et magnifique qu’est l’Arctique.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire