Parce qu'on en a jamais assez !

ANOTHER ME

Un film de Isabel Coixet

Mauvaise idée pour drame horrifique

Fay est une adolescente dont le père, malade, décline de jour en jour. Régulièrement, elle fait des rêves étranges, dont l'un où elle se voit elle-même, tabassée par un groupe de garçons dans un souterrain. Peu à peu, une étrange impression s'installe, Fay étant convaincue qu'une jeune femme lui ressemblant tente de se faire passer pour elle...

Après nous avoir livré une âpre dissertation sur l'état de l'Espagne ("Ayer no termina nunca"), la réalisatrice catalane Isabel Coixet, plus à l'aise dans les véritables drames viscéraux ("Ma vie sans moi", "The Secret Life of Words", "Carte des sons de Tokyo") s'essaye ici à rapprocher drame et thriller horrifique. Le résultat est assez bancal, tentant d'installer une ambiance de mystère autour d'un ascenseur qui dysfonctionne, d'un souterrain glauque et potentiellement mal fréquenté, et de couloir d'un lycée dont on ne verra pas grand chose, si ce n'est une ou deux scènes de classe, et surtout de cours de théâtre.

Utilisant des codes classiques du genre, entre intrus surgissant dans le cadre et poursuite dans des couloirs aux lumières défaillantes, le film essaye tant bien que mal de nous faire croire à cette sosie au comportement étrange, grâce à un scénario qui voudrait brouiller les pistes. Mais le déséquilibre est bien présent, entre sous-utilisation de la rivale malfaisante, figure trop gentille de la vieille voisine (Géraldine Chaplin, toujours crédible malgré tout), jusqu'au dénouement qui frise le ridicule, de dévoilement du « secret » en ellipse salutaire qui évite de manière bien pratique de donner la moindre explication. Le fan que je suis est donc amplement déçu, et ce devrait être bien pire pour ceux qui connaissent à peine l’œuvre de cette réalisatrice, pourtant d'habitude formidable de sensibilité.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire