Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

ALVIN ET LES CHIPMUNKS 2

Un film de Betty Thomas

Même recette, avec sa dose de bonne humeur

Après avoir percé dans le monde de la musique et être partis en tournée, les Chipmunks doivent entamer une année de scolarité, leur maître Dave étant resté sur le carreau depuis leurs dernières extravagances sur scène. Sous la coupe d'un cousin pas très finaud, ils vont découvrir les joies de l'école, des filles, et rivaliser avec trois écureuils filles venues elles aussi chanter...

C'est sûr, le retour de Chipmunks ne sent pas la nouveauté, mais il faut bien avouer que ce pur divertissement devrait ravir les plus petits, tant les frimousses des trois gaillards sont restées attendrissantes, tant leur dynamisme est communicatif et tant leur taille miniature aide à régénérer les codes du teen-movie. Car nous voici au lycée, avec ses clans, ses footballeurs crétins, ses pompom-girls blondes, et même si le scénario exploite plus la rivalité chantée avec des Chipettes au déhanché carrément sexy, le milieu scolaire s'avère une source d'inspiration inépuisable, entre classes, cantines et salles de sport.

Les plus grands se lasseront vite des pitreries des réels acteurs, alors qu'ils seront séduits par la candeur de ces bébés poilus, aussi naïfs que pleins de bonne volonté, face à un monde forcément hostile. On regrettera d'ailleurs que l'excellente idée de l'aigle, menace à répétition qui vient tirailler le plus petit (Théodore), ne soit pas plus exploitée. Mais cela aurait certainement donné un autre film, un rien sadique... et tourné vers les ados. Rien à voir donc...

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire