Parce qu'on en a jamais assez !

A WOMAN, A GUN AND A NOODLE SHOP

Un film de Zhang Yi et Zhang Yimou

De problème en problème

Un marchand d'armes utilise une danseuse pour flatter sa marchandise, délivrant son numéro de sabres. Il vend un révolver à la femme d'un riche aubergiste. Et les problèmes commencent...

Zhang Yimou adapte ici librement l'intrigue de "Blood simple" ("Sang pour sang") des frères Coen. Située dans la Chine médiévale, cette histoire de mari jaloux qui engage un policier pour tuer sa femme, qu'il croit avoir une liaison avec l'un de ses employés, va devenir au final très compliquée, les hasards et malentendus faisant se succéder les pires actions. Et le récit propose un joli bouquet de sentiments ou motivations humains, comme l'instinct de protection, la cupidité, le désir de vengeance, le mépris.

Malheureusement, même si Zhang Yimou excelle dans son entrée en matière (la vente de l'arme à l'origine de tous les problèmes) et dans sa conclusion (la scène de la main clouée à la porte par une paire de ciseaux), son film manque régulièrement de souffle, jouant trop sur la pitrerie, effet qui se marie mal avec l'humour noir du scénario. Restent une nature désertique d'une beauté à couper le souffle et un comique de répétition qui fonctionne plutôt bien avec les scènes dans le bureau du mari, dont chacun des personnages aimerait bien piller le coffre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire