Parce qu'on en a jamais assez !

7 ANS DE MARIAGE

Un film de Didier Bourdon

Un catalogue des perversions, qui ne manque pas de liant… ni de mordant

Pour raviver une flamme en voie d'extinction, un quadragénaire (Didier Bourdon) accepte de suivre les conseils de son ami médecin (Jacques Weber) en matière de gestion de la libido. Il commence alors à provoquer au sein de son couple, une série d'évènements des plus surprenants, voire, au goût de sa femme (Catherine Frot), tendancieux…

Même s'il posait sa caméra au cœur d'un couple en crise, on attendait de Didier Bourdon qu'il nous amuse, avec un rien de tendresse. C'est chose agréablement faite, avec ce " 7 ans de mariage ", qui aligne à un rythme soutenu les situations gênantes, au milieu desquelles le personnage coincé et rigide de Catherine Frot joue l'outrage permanent.

Laissant entrevoir au fur et à mesure le vrai visage de chacun des personnages (la femme du médecin qui picole, le père de Catherine Frot qui trompe sa femme avec des travestis, et sa mère qui fricote avec le curé de famille), Didier Bourdon nous prépare progressivement à la libération salvatrice de son couple, dont on apprécie par la suite les excès comme les essais.

De ce catalogue des plaisirs interdits, de l'échangisme à l'usage des objets contondants, on retiendra surtout le dynamisme des deux interprètes principaux, aux exubérances jouissives.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire