Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

ARTICLES

Venise 2015 - Au jour le jour

72e Festival de Venise
Mostra de Venise 2015
du mercredi 02 au samedi 12 septembre 2015
Lido de Venise - ItalieAnnoncé sous des cieux bien plus cléments que l'an dernier, le 72e Festival international du film de Venise s'est ouvert ce mercredi soir avec un film d'aventure réunissant un casting hors pair : « Everest ». Poursuivant comme depuis plusieurs années ses améliorations, la Mostra accueille cette année une salle de presse rénovée, servant de salle de projection en soirée (la Salle Perla 2) et une salle en extérieur dans les jardins, permettant au public d'assister à un débat puis à la projection d'un film de la section Venice classics (documentaire ou fiction).

Notre équipe, composée cette année d'Olivier et Sylvia, est désormais sur place, installée à proximité de l'Arsenal, où se déroule cette année la Biennale d'Art contemporain. Retrouvez ainsi ici tous les jours leurs chroniques quotidiennes sur les films présentés dans les différentes sections (compétition, hors compétition, orrizonti, venice days et semaine de la critique), quelques présentations vidéos, ainsi que les premières critiques.Les chroniques quotidiennes par Olivier Bachelard :

Palmarès Festival de Venise 2015 :
- Palmarès
- Pronostics pour un palmarès

Compétition :
- "Beasts of no nation", film sur des enfants guerriers à la mise en scène immersive
- premier coup de cœur pour l'australien "Looking for Grace"
- Sokurov vire expérimental avec le laborieux "Francofonia, le Louvre sous l'occupation"
- Xavier Giannoli offre un sublime rôle à Catherine Frot dans "Marguerite"
- le magnifique "L attente", histoire de deuil avec Juliette Binoche, se positionne en favori
- "The danish girl", sobre évocation du parcours de la première transexuelle
- "Equals", film d'anticipation raté qui lorgne de tous côtés sans trouver sa propre identité
- Lucchini amoureux de l'héroïne de "Borgen" dans le troublant et juste "L'hermine"
- "A bigger splash" se noie entre personnage insupportable et scénario ridicule
- Nicolas Duvauchelle magnifique dans le troublant "The Endless river" d'Oliver Hermanus
- "Rabin, the last day", une reconstitution qui plonge aux racines de la violence
- Marco Bellocchio entre influences démoniaques et vrai pouvoir dans "Sangue del mio sangue"
- crise de la quarantaine en version animée avec "Anomalisa"
- avec "11 minutes", Skolimowski livre un brillant et palpitant exercice de style
- dans "Heart of a dog" Laurie Anderson se livre à coeur ouvert
- "Desde alla" mise en résonnance subtile entre relation et traumatisme
- Atom Egoyan signe un film à divers niveaux de lecture avec "Remember"
- poésie pour un monde moderne galopant avec le saisissant "Behemoth"

Hors compétition :
- "Everest", film d'ouverture haut en aventures mais au casting presque écrasant
- classique mais percutant, "Spotlight" pointe la responsabilité collective dans les affaires de religieux pédophiles
- Johnny Depp gangster monolithique dans le convenu et peu passionnant "Strictly Criminal"
- dures conditions de vie pour les prostituées de "La calle de la amargura"
- le thriller "Go with me" compte trop sur ses décors pour créer le suspense
- navrant film réac en conclusion de la Mostra 2015 avec le chinois "Mr Six"

Horizons - Orrizonti :
- "Un montruo de mil cabezas", ingénieuse critique d'un système d'assurance maladie perverti
- expérimental et confus "The childhood of a leader" déroute
- "Man down" décevant thriller sur les séquelles de la guerre
- "Wednesday May 9", cruelle fable iranienne aux aspects politiques pertinents
- Samuel Collardey nous plonge dans le rude milieu des marins avec "Tempête"

Journées des auteurs - Venice days :
- réel suspense pour message trop appuyé avec "El desconocido" en ouverture des Venice days
- le réjouissant "Lolo" de Julie Delpy reçoit un bel accueil aux Venice days
- "La memoria del agua", émouvant film chilien sur les manières de vivre le deuil
- "Island city", surprenant film d'anticipation venu d'Inde
- drame poussif "La prima luce" offre cependant un beau rôle à Riccardo Scamarcio

Semaine de la critique:

Les premières critiques :
LOLO
EVEREST (en cours de rédaction)
EARLY WINTER
MOUNTAIN
UNDERGROUND FRAGRANCE
KRIGEN (A WAR) (en cours de rédaction)
A PEINE J'OUVRE LES YEUX (à venir)
INTERRUPTION (à venir)
WHY HAST THOU FORSAKEN ME ? (en cours de rédaction)
INTERROGATION (à venir)
FREE IN DEED (à venir)

Voir la sélection complète du Festival de Venise 2015

Informations

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur