Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

VENISE 2009 - 20 Portraits pour 20 évènements - partie 3

Alors que la Mostra fête ses 66 ans et le début de la construction du tant attendu nouveau Palais des festivals, il était de bonne augure pour le 20ème numéro de Tendances Magazine, de balayer en quelques pages la riche sélection 2009 au travers de 20 personnalités connues ou à découvrir, ayant créé l'évènement sur le lido.

Zohar Strauss
Lebanon (03 fév.)

Découvert dans "Tu n'aimeras point", il interprète ici un officier de l'armée israélienne chargé d'escorter un char dans lequel trois soldats évoluent, chacun ayant sa propre perception de la guerre. Un rôle viril pour un film claustrophobe, couronné du Lion d'Or, entièrement vu depuis l'intérieur du char, et filmé à proximité de corps et de sueur.

Margherita Buy
Les espaces blancs

A force d'attendre, son personnage finit par ne plus savoir s'il souhaite que son enfant prématuré vive ou meurt. Un rôle difficile, sensible, d'une femme mûre qui incarne un choix encore condamné par l'Etat italien, qui considère que les femmes célibataires donnent naissances à des "enfants illégitimes". Une mise en scène sobre, signée Francesca Comencini, qui fait la part belle aux silences et à la poésie.

George Clooney
The men who stare at goats (10 mars)

Il est l'arme pas si secrète qu'un journaliste (Ewan Mc Greggor) suit à la trace. Un homme qui saurait combattre par l'hypnose et aurait fait partie d'un escouade spéciale, emmenée par un certain Jedi Warrior (Jeff Bridges), dans un film tournant l'armée et les rêves de super-soldats en dérision. Une sorte de "Top gun", sous acides.

Shirin Neshat
Whomen without men

Elle est l'un des réalisateurs iraniens qui réinventent le portrait d'un pays en mutation, où la condition de la femme semble ne guère s'améliorer. Par le biais d'une poésie aussi aérienne que visuellement brillante, récompensée d'un Lion d'Argent, elle décrit le destin de trois femmes, maltraitées, qui ne trouveront qu'un seul refuge lorsque l'espoir de démocratie sera de nouveau envolé. Un film douloureusement d'actualité.

Riccardo Scamarcio
Le grand rêve (9 déc.)

Il est le traître, le policier infiltré dans les mouvements étudiants de 68 en Italie, celui qui tombera amoureux sans jamais tourner le dos à son devoir, sacrifiant son bonheur au passage. Un rôle de bellâtre pas si évident, pour celui qui jouait déjà dans "Romanzo Criminale" du même Michele Placido.

Informations

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur