Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

ARTICLES

vancouver 2012 - Sélection

Festival International du Film de Vancouver 2012 (VIFF)
du 27 septembre au 12 octobre 2012
Vancouver – Canada"Same Planet. Different Worlds"
Une même planète, des mondes différents

Le Festival International du Film de Vancouver (VIFF) démarre dans quelques jours, et comme chaque année, l’événement est très attendu par tous les cinéphiles (plus de 150 000 tickets vendus en 2011 et 750 bénévoles). Le VIFF est l’occasion de voir des documentaires, des films indépendants et des films primés dans différents festivals, Cannes, Berlin, Venise, San Sebastian, mais aussi Sundance, Tribeca, Locarno, SXSW, ainsi que de nombreuses avant-premières (nord-américaines et mondiales). En quelques chiffres, le VIFF, c’est 75 pays représentés, plus de 380 films (dont 235 long-métrages, et énormément de documentaires). Il n’y a pas de compétitions ni officielle ni parallèle. Toutefois, certains prix sont remis (chèque à l’appui). À noter que ceux-ci ont diminué de moitié cette année...

Les films sont classés en sept catégories :
1. Garden in the Sea, série environnementale, s’attache cette année à montrer des films qui savent parfaitement combiner Science et Art. « Bitter Seeds » (USA-Inde) sur les suicides en masse de fermiers en Inde, « Birders: The Central Park effect », sur les oiseaux installés dans la grosse Pomme, ou encore « Bad Weather » sur une maison close d’une île du Bangladesh qui fait face à la montée des eaux.

2. Dragons and Tigers propose la plus grande sélection de films d’Asie du Sud hors Asie. De nombreux films sont diffusés en Premières Nord-Américaines, dont « When night falls » (Corée du Sud-Chine), primé à Locarno et « In another country », avec Isabelle Huppert (Cannes).

3. Canadian Images offre encore cette année une belle sélection de films francophones et anglophones, dont « Moving Day », de Mike Clattenburg, une comédie avec Victor Garber, le dernier film très attendu Xavier Dolan, « Laurence Anyways », avec Melvil Poupaud dans le rôle d’un transsexuel vivant à Montréal, « Bestiaire » de Denis Côté, sur des animaux de zoo, et « Rebelle » de Kim Nguyen, film québecois (prix de la meilleure actrice à Berlin et à Tribeca).

4. Cinema of Our Time (Cinéma de notre temps). Le VIFF est probablement la seule occasion de voir beaucoup de ces films, même les plus primés et attendus. « À perdre la raison » qui réunit de nouveau Arestrup et Tahar Rahim, « Children of Sarajevo » (Un certain regard, Cannes) sur la vie d’une jeune fille et son frère à Sarajevo, « No » de Pablo Larrain avec Gael Garcia Bernal (sur les années Pinochet), « Teddy Bear », cet étrange film danois (Sundance) sur un bodybuilder vivant encore chez sa mère, « Valley of Saints » (Inde-USA), où deux jeunes qui ont toujours vécu dans la pauvreté tentent de s’échapper vers New Delhi. Un autre film attendu, « Dom : A russian family », primé aux Nika, raconte la réunion de quatre générations d’un clan pour célébrer les 100 ans du patriarche. Pour finir, « Francine » (USA-Canada), un film minimaliste avec la remarquable Melissa Leo dans le rôle d’une ex taularde.

5. Spotlight on France (Projecteurs sur la France) ravira les expatriés français, avec « Amour » de Haneke, « Holy Motors » de Carax, bien sûr le dernier Jacques Audiard « De rouille et d’os », ou encore le dernier Olivier Assays primé à Venise, « Après Mai ».

6. Nonfiction Features of 2012 : Le VIFF est le deuxième plus gros festival documentaire du Canada. On y verra « Indignados » de Tony Gatlif sur le fameux "Indignez-vous" de Stéphane Hessel, « Bay of All Saints » (États-Unis-Brésil) primé au festival de plus en plus célèbre d’Austin SXSW, racontant avec humour et lyrisme la colère des habitants des quartiers pauvres brésiliens. Trés attendu, « Nuala », première mondiale de ce film irlandais (Meilleur film Dublin 2012) sur l’écrivain Nuala O’Faolain, dont les mémoires ont été vendues à plus d’un million d’exemplaires, et sont restées deux mois en tête de la liste des Best-sellers du New York Times. Enfin, à ne pas rater, « The invisible War » sur les crimes sexuels dans l’armée américaine (Sundance et Seattle).

7. Nonfiction Features: Arts and Letters propose des films sur l’architecture, la danse, la peinture et la musique dont « Beware of Mr. Baker » (grand Prix du Jury au SXSW), sur le batteur Ginger Baker, et notamment le documentaire de Chris Kenneally, « Side by side : The Science, Art and Impact of Digital Cinema », produit par Keanu Reeves, avec Martin Scorcese, George Lucas, Danny Boyle, David Lynch...

Un festival plein de promesses !

Informations

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur