Parce qu'on en a jamais assez !

ARTICLES

hallucinations-collectives 2015 - Bilan et retour sur les films en compétitions

La 8ème édition du plus halluciné des festivals de France s'est achevée lundi soir avec la projection d'un Sono Sion, certes raté, mais complètement barré, ce qui était complètement en phase avec la programmation de ce lundi de Pâques sous amphétamines et hallucinogènes notamment à travers les projections de "Tetsuo 2" et de l'incroyable "I".

À l'instar des courts-métrages en compétitions, la sélection des films en compétition ne nous a réservé qu'une poignée de pépites seulement, avec l'hallucinante superproduction indienne "I", l'attachant "Spring" récompensé par le jury du Petit Bulletin et l'intriguant "Blind".

Les déceptions et films nous laissant sur notre faim furent en revanche légion à l'image de " The Duke of Burgundy " ou "Partisan", n'allant pas jusqu'au bout de leurs trips, ou encore des décevants "Dealer", "Shrew's nest", et "Goodbye Mommy" pourtant auréolé du Grand prix du festival par le public.

Heureusement, si la sélection fut pauvre en bonnes surprises, un invité de taille était présent : Christophe Gans, qui en bon érudit du cinéma, a pu éclairer les spectateurs de sa vision des films qu'il avait sélectionné pour sa carte blanche. L'occasion parfaite de découvrir ou revoir des bijoux tels que "Les Frissons de l'angoisse", "La Chute du Faucon Noir" et le film de samouraïs "Hitokiri, le châtiment", tous agrémentés des explications d'un Christophe Gans toujours très bien renseigné.

Autrement, il était toujours possible de se régaler avec les classiques sélectionnés sur grand écran tels que le visionnaire "Soleil Vert", l'horrible "Cannibal Holocaust", "Perfect Blue" lors d'une soirée Japanimation bienvenue ou encore "Scanners", film brandissant le thème "Nouvelle Humanité" de cette 8ème édition. Les amateurs de curiosités perverses auront pu découvrir "Le Venin de la peur" dans une toute nouvelle copie HD, dont le DVD préparé par Le Chat Qui Fume est prévu en septembre, "Femina Ridens" et le porno gay "Bijou". Enfin "L'île du docteur Moreau" et l'excellent making-of du remake raté de Richard Stanley, faisaient indéniablement partie des immanquables de cette édition 2015.

Informations

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur