Parce qu'on en a jamais assez !

Harrison Ford

Interprète

Harrison Ford est un acteur américain né le 13 juillet 1942.

Natif de Chicago (Illinois), Harrison Ford fait ses débuts au cinéma dans « Un truand » de Bernard Girard (1965, avec James Coburn) et enchaîne quelques autres apparitions à l’écran. La télévision fait aussi appel à lui et il joue dans quelques séries comme « L’homme de fer », « Sur la piste du crime » et « Dynasty ». En 1970, il décide d’exercer une autre profession parallèlement au cinéma : celle de charpentier !

La rencontre qui fait tout basculer
Il travaille sur de nombreux chantiers chez des professionnels d’Hollywood et fait la rencontre d’un tout jeune réalisateur George Lucas. Le tournant de sa (petite) carrière. Ce dernier fait appel à lui pour « American Graffiti » (1972), film qui remporte un immense succès critique et commercial. Sa carrière est alors lancée. En 1974, il est embauché par Francis Ford Coppola pour un rôle secondaire dans « Conversation secrète », film qui remporte la Palme d’Or à Cannes. En 1977, sort le premier volet de la trilogie de « La guerre des étoiles » de George Lucas. Son rôle de Han Solo lui apportera triomphe et statut de star hollywoodienne. Deuxième film à Palme d’or : en 1977, il est à l’affiche de « Apocalypse now » de Francis Ford Coppola. En 1981, il incarne un nouveau héros qui marquera encore l’histoire du cinéma : Indiana Jones (« Les Aventuriers de l’arche perdue » de Steven Spielberg). Avec « Blade Runner » de Ridley Scott (1982), il ajoute une dimension « quasi mythique à son métier d’acteur » (citation de Spielberg).

Une star au grand coeur
A la fin des années 80, Harrison Ford fait figure d’acteur incontournable à Hollywood avec les suites de Star Wars (80, 83) et d’Indiana Jones (84, 89). Il se retrouve aussi à l’affiche de prestigieux films : ceux de Peter Weir avec « Witness » (nomination en 1985 à l’Oscar et au Golden Globe du meilleur acteur), et avec « Mosquito Coast » en 1986 ; celui de Roman Polanski avec « Frantic » (1987) ; celui de Mike Nichols (avec Sigourney Weaver et Melanie Griffith) « Working Girl » (1988) et d’Alan J. Pakula « Présumé innocent » (1990). Son statut de star est international. Son charme et son humour font l’unanimité.

Une nouvelle corde à son fouet
Dans les années 90, Harrison Ford joue les bons, les justiciers et les flics au service de la nation. Il est ainsi à l’affiche de « Jeux de guerre » de Phillip Noyce (1992), « Le fugitif » de Andrew Davis (1993), « Danger immédiat » de Phillip Noyce (1994), « Ennemis rapprochés » de Alan J. Pakula (1997) et « Air Force One » de Wolfgang Petersen (1997). Il fait son autiste à la « Rain man » dans « A propos d’Henry » de Mike Nichols (1991). Il choisit également de jouer dans les comédies « Sabrina » de Sydney Pollack (1995) et « Six jours, sept nuits » de Ivan Reitman (1998). Elles ne lui apporteront ni le succès critique et ni le succès commercial.

Petit à petit, il se fait plus discret
Au début des années 2000, il se consacre toujours autant au film à gros budget. Il choisit un rôle de méchant aux cotés de Michelle Pfeiffer dans « Apparences » de Robert Zemeckis (2000) et plonge dans le sous-marin de Kathryn Bigelow avec « K19 : le piège des profondeurs » (2002). Au milieu des années 2000, les films se font plus rares et n’engrangent plus autant de billets verts (« Hollywood Homicide » de Ron Shelton, « Firewall » de Richard Loncraine, « Droit de passage » de Wayne Kramer, « Mesures exceptionnelles » de Tom Vaughan). Seul son retour sous le chapeau d’Indiana Jones dans un quatrième volet le ramène sur le devant de la scène (« Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal » de Steven Spielberg en 2008).

Les César Français l’ont consacré en 2010 en lui remettant une statuette pour l’ensemble de sa carrière, lui qui n’a jamais gagné d’Oscar mais qui a son étoile sur Hollywood boulevard depuis 2003.

Filmographie :
1965 Un truand de Bernard Girard
1967 La poursuite des tuniques bleues de Phil Karlson / Luv de Clive Donner
1968 La brigade des cow-boys de William Hale
1970 Campus de Richard Rush
1973 American graffiti de George Lucas
1974 Conversation secrète de Francis Ford Coppola
1977 Star Wars (La guerre des étoiles) de George Lucas / Heroes de Jeremy Paul Kagan
1978 L’ouragan vient de Navarone de Guy Hamilton
1979 Apocalypse Now de Francis Ford Coppola / Guerre et passion de Peter Hyams
1980 L’empire contre-attaque de Irvin Kershner
1981 Les aventuriers de l’arche perdue de Steven Spielberg
1982 Blade Runner de Ridley Scott
1983 Le retour du Jedi de Richard Marquand
1984 Indiana Jones et le temple maudit de Steven Spielberg
1985 Witness de Peter Weir
1986 Mosquito Coast de Peter Weir
1987 Frantic de Roman Polanski
1988 Working Girl de Mike Nichols
1989 Indiana Jones et la dernière croisade de Steven Spielberg
1990 Présumé innocent de Alan J. Pakula
1991 A propos d’Henry de Mike Nichols
1992 Jeux de guerre de Phillip Noyce
1993 Le fugitif de Andrew Davis
1994 Danger immédiat de Philip Noyce
1995 Sabrina de Sydney Pollack
1997 Ennemis rapprochés de Alan J. Pakula / Air Force One de Wolfgang Petersen
1998 Six jours, sept nuits de Ivan Reitman
1999 L’ombre d’un soupçon de Sydney Pollack
2000 Apparences de Robert Zemeckis
2002 K19 : le piège des profondeurs de Kathryn Bigelow
2003 Hollywood homicide de Ron Shelton
2006 Firewall de Richard Loncraine
2008 Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal de Steven Spielberg
2009 Droit de passage de Wayne Kramer / Crowley de Tom Vaughan

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS