avec ou sans moustache

NEWS

Festival

Festival de Venise 2018 : "22 July" un autre parti pris pour Paul Greengrass concernant le massacre d'Utoya

6 septembre 2018

Compétition
UN 22 JUILLET
(22 July)
de Paul Greengrass
avec Anders Danielsen Lie, Jonas Strand Gravli, Jon Øigarden, Isak Bakli Aglen, Seda Witt, Maria Bock, Thorbjø Harr..

En février dernier, Erik Poppe nous proposait une immersion auprès d'une jeune femme et sa sœur, parmi les victimes du massacre d'Utoya en juillet 2011. "Utoya 22 Juillet" (en salles le 12 décembre prochain) suivait en temps réel leur fuite éperdue face au tireur parcourant l'île, en prenant le parti de ne jamais montrer celui-ci, sa représentation se limitant ainsi à une silhouette menaçante. Paul Greengrass, produit par Netflix choisit un dispositif différent, s'intéressant de manière linéaire à l'ensemble de l'événement, depuis les préparatifs de l’attaque jusqu'au procès du tueur.

Bien entendu l'ensemble fait froid dans le dos et l'on reconnaît le style du réalisateur de certains épisode de la saga Jason Bourne ("La Vengeance dans la peau", "La mort dans la peau") ou de "Vol 93", alternant des moments de tension au montage serré et dès passages d'accalmie qui permettent de respirer un peu dans une intrigue tendue, le scénario pose inévitablement des questions sur les mouvements d'extrême droite, la justice et la nature de la démocratie. On ne peut cependant, en sortant de la projection, que s’interroger concernant l'opportunité du choix de donner finalement une tribune aux motivations de l'assassin et surtout de le montrer comme un élément isolé.

Voir la bande annonce de « 22 Juillet » :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur