Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2021 : un "Flag Day" qui ne tient pas ses promesses

13 juillet 2021
Festival de Cannes 2021 impression 12 Flag Day horizontale
© Le Pacte - 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Compétition
FLAG DAY
de Sean Penn
avec Katheryn Winnick, Josh Brolin, Sean Penn, Eddie Marsan, Dale Dickey, James Russo, Norbert Leo Butz, Bailey Noble...

Notre premier avis sur le film :

"Flag Day" s'ouvre sur une scène d’entretien entre une jeune femme et une inspectrice de police lui révélant que son père ne s’est pas présenté à son contrôle de correctionnelle. Comme le synopsis même du film, cette introduction suggère qu’on ne connaît jamais vraiment ses proches, et que l’on va nous révéler ici la vérité sur ce père faussaire et escroc, que sa fille a peu connu. Pourtant étrangement, ce sujet n’est jamais réellement développé, que ce soit lors des flashs-back sur l'été 75 ans, sur l’année 1980 ou encore l’été 85, périodes qui ont été marquantes pour cette relation père fille.

Car c’est cela qui finalement intéresse particulièrement Sean Penn dans cette adaptation du livre autobiographique Film-Flam Man: The True Story Of My Father’s Counterfeit Life signé Jennifer Vogel, tenter de capter ce qui fait l’essence du lien indéfectible entre une fille et son père, ceci malgré l’absence, et malgré les promesses non tenues. Malheureusement Sean Penn accumule les maladresses, depuis la captation des moments de bonheur incluant de nécessaires montages sur fond musical faisant apparaître le métrage comme relativement répétitif, jusqu’aux dernières scènes, suggérant l'émoi de la fille face au destin du père alors qu'elle n'est pas sur les mêmes lieux, où la faisant se promener de manière incongrue dans un champs de blé. Au final l’émotion est cruellement absence de l’ensemble, malgré l’interprétation de Dylan Penn, la fille de Sean Penn.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :