Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2019 : "Idol", polar coréen complexe à la tension grandissante

9 février 2019
Festival de Berlin 2019 Woo Sang Idol film image
© Vill Lee Film

Panorama
IDOL
(Woo Sang)
de Lee Su-jin
avec Han Seok-kyu, Sul Kyung-gu, Chun Woo-hee…

Alors qu'il rentre chez lui, un clinicien dentaire entré en politique, découvre sa femme dans le garage, occupée à nettoyer du sang sur sa voiture. Derrière elle, dans un sac plastique, le cadavre d'un homme, que leur fils a renversé sur la route. Il décide alors de livrer ce dernier, après avoir redéposé le corps dans le caniveau, près du supposé lieu de l'accident. Thriller sombre, "Idol" développe en parallèle deux intrigues : l'enquête d'un père effondré voulant connaître la vérité et retrouver sa belle fille (qui accompagnait le décédé), et les agissement du politicien pour s'assurer que ce témoin potentiel ne réapparaîtra pas.

Avec une intrigue dévoilant peu à peu tous les obstacles qui se mettent sur la route du père du meurtrier, forçant celui-ci à faire face aux conséquences d'une position pas encore acquise, le scénario met en évidence la profonde ambition du personnage, tout comme les limites de son humanité. Persistant jusqu'au bout dans l'amoralisme, à l'image de cette tirade paternelle en voix-off qui ouvre le film et reviendra sur la fin, "Idol" obtient une place un peu à part dans le monde du polar coréen, pour une fois sans « policier » parmi les personnages principaux.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :