Bannière Festival Lumière 2021

DOSSIERTest DVD

Test DVD - POST TENEBRAS LUX

Date de sortie : 1er octobre 2013

Une petite fille court dans la boue au milieu d'un champ. Peu à peu la nuit tombe et l'orage éclate. Dans la maison, le diable ouvre diverses portes, cherchant celui qu'il va vraisemblablement emporter. Dans le village de campagne où la famille aisée de Juan s'est fraîchement installée, il leur faut peu à peu s’accommoder du monde rural qui les entoure...

Le film le plus hué de la compétition cannoise de 2012, c’était lui : "Post Tenebras Lux". Et comme son réalisateur Carlos Reygadas est un habitué des controverses artistiques en direct de la Croisette (souvenons-nous des longs plans contemplatifs de "Lumière silencieuse" ou de la fellation inaugurale de "Bataille dans le ciel"), il n’y avait rien de surprenant. Pourtant, en livrant ici son film le plus stimulant doublé d’une expérience de cinéma proprement inouïe, le cinéaste mexicain n’a clairement pas volé son Prix de la mise en scène. Sa sortie en DVD et Blu-Ray sonnait donc comme l’occasion de lui redonner sa chance, et c’est peu dire que les suppléments proposés par l’éditeur Blaq Out auront de quoi satisfaire les plus exigeants…

Menu

Le choix de la graphique originale du titre (voir l’affiche mexicaine du film) et des extraits de la scène de la plage (avec les propres enfants du réalisateur) était un très beau choix pour habiller le menu de la galette, mais pas sûr qu’il était judicieux d’y plaquer comme bande-son la voix chantante de Natalia Acevedo (qui, comme le souligne le réalisateur dans son interview, chante extrêmement mal !).

Image

À l’exception de quelques points blancs qui parasitent les plans sombres de la première scène, on récolte ici un pressage parfaitement soigné, respectant autant les variations de contraste que la beauté des paysages montagneux. On adore.

Son

Dès la sidérante scène d’ouverture, où un orage menaçant gronde par-delà les montagnes pour finir par se déchaîner avec fracas, tous nos sens sont sollicités. Le mixage en 5.1 DTS HD y est pour beaucoup, déployant ici une pureté sonore de chaque instant.

Bonus

Entretien avec Carlos Reygadas
Ceux qui étaient restés dubitatifs devant le sens de l’histoire, les choix de mise en scène et la construction narrative du film doivent impérativement se précipiter sur cet excellent entretien. S’exprimant dans un français impeccable, Carlos Reygadas commence par évoquer le choix de cette lentille qui fige les bords du cadre en cercles concentriques, et poursuit en abordant tous les aspects du film, du réalisme recherché à la justification de quelques scènes (dont celle du hammam parisien et celle qui ouvre le film) jusqu’à la direction des acteurs et l’exploration de son point de vue personnel sur le Mexique d’aujourd’hui. En seulement un quart d’heure, Reygadas fait le tour de la question au point de nous donner la sensation de mieux percevoir ses intentions, quitte à justifier l’absence d’un commentaire audio ou à nous donner envie de replonger à l’infini dans son dédale. La règle n°1 du cinéaste, souvent répétée au cours de l’entretien, reste son désir absolu de laisser au spectateur le soin d’interpréter ce qu’il voit en fonction de ce que cela lui évoque. Rien d’étonnant à ce que le film puisse fonctionner ou pas en fonction de l’état et de la disponibilité du public.

Making-of
Réalisé par la très belle actrice principale du film (Natalia Acevedo), ce making-of intitulé Notes de voyage ne ment pas sur son titre : il s’agit d’une évocation de souvenirs de tournage, piochés ici et là pendant la conception du film, qui témoignent de l’ambiance présente sur le plateau (dont la maison du couple principal, en réalité la propre maison de Carlos Reygadas !). A noter que l’on assiste également au tournage de certaines scènes inédites, absentes du montage final. Voici donc un très beau complément au film.

Liste des bonus DVD & Blu-Ray
- Entretien avec Carlos Reygadas (15 min) ;
- Making-of (36 min) ;
- Bandes-annonces

Guillaume Gas Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT