Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

DOSSIERTest DVD

Test DVD - À LA MERVEILLE

Date de sortie : 2 octobre 2013

Un homme et une femme s'aiment. Ils se promènent dans Paris, s'aiment sur les marches du Mont Saint Michel, marchent dans le sable...

Test DVD + Blu-Ray 

Au vu de son accueil très mitigé, le dernier film de Terrence Malick aura divisé les foules de façon encore plus appuyée qu’avec ses précédents films. Que l’on aime ou non le résultat final, l’éblouissant travail esthétique effectué sur le film appelait une édition numérique de toute beauté, ne serait-ce que sur le plan technique. C’est aujourd’hui le cas grâce à l’éditeur Metropolitan, lequel nous gratifie d’une édition DVD + Blu-Ray techniquement parfaite, mais dont l’ensemble des suppléments proposés peinent à convaincre…

Menu

Que ce soit sur le DVD et le Blu-Ray, l’éditeur aura fait le choix tout à fait judicieux de privilégier les paysages les plus marquants du film pour l’habillage des menus, le tout sous la musique composée par Hanan Townshend. Le plan final du film (la « Merveille ») a donc été choisi pour orner le menu principal du DVD et du Blu-Ray, et, sur le DVD, trois autres paysages ornent les autres menus : la fontaine du château de Versailles pour les bonus, les champs de blé de l’Oklahoma pour les sous-titres et la baie du Mont-Saint-Michel pour les chapitres. Simple et beau.

Image

Du côté de l’image, c’est un sans-faute : le format 2.35 a été remarquablement conservé, la définition offre un piqué absolument irréprochable (privilégiez le Blu-Ray pour en profiter au maximum) et le principal risque, à savoir les changements de format dans la partie parisienne du film (où les plans en HD côtoient des images granuleuses captées au caméscope), a été soigneusement géré. De quoi retranscrire à (la) merveille l’éblouissement visuel ressenti en salles.

Son

Là encore, le Blu-Ray l’emporte sans problème sur le DVD : alors que ce dernier ne propose qu’une piste en Dolby Digital 5.1, les détenteurs d’un lecteur Blu-Ray auront la chance de profiter d’un mixage en Dolby Digital 7.1, donnant plus d’impact à la bande-son, aux dialogues ainsi qu’aux sons naturels captés par l’équipe technique (les scènes dans Paris en donnent un bel exemple).

Bonus

Les coulisses du tournage
Même si cela reste un suspense assez amusant en soi, on le sait depuis déjà très longtemps : Terrence Malick est un cinéaste tellement secret et mystérieux qu’il est impossible d’espérer le voir à l’écran dans le making-of d’un de ses films. Celui d’"À la merveille" n’échappe pas à la règle, ne privilégiant au final que des morceaux d’interviews très (trop ?) rapides des acteurs et des membres de l’équipe technique (producteur, monteur, chef opérateur, etc…). En à peine 11 minutes, on a hélas droit à un survol trop rapide de ce qu’était le tournage et la construction du film, même si quelques informations parviennent à surnager ici et là. Les acteurs justifient leur désir de tourner avec Malick (par exemple, Ben Affleck avoue avoir abandonné l’idée de prendre des vacances avec sa famille pour cette raison) et expliquent brièvement leur appréhension du tournage, de leurs lectures personnelles pour construire leur personnage jusqu’à leurs doutes sur le résultat final à cause de l’absence de scénario. Olga Kurylenko le dit elle-même : « J’ai une idée de ce que Terry veut, mais sans en être sûre. Je me demande s’il ne nous cache pas des choses exprès. ». Intéressant, mais trop succinct.

À LA MERVEILLEEntretien avec Olga Kurylenko
Bien qu’étant encore plus court que le module précédent, il s’agit pourtant du bonus le plus satisfaisant de cette édition. S’exprimant dans un français parfait, la très belle actrice principale du film revient sur sa rencontre avec Malick, son ressenti sur la méthode de travail déployée par le cinéaste, son inquiétude sur le résultat final (allait-elle finir par être coupée au montage ?), son approche du personnage (notamment la justification des scènes de danse) et sa découverte du film. On sent une hésitation permanente chez elle sur ce qui guidait Malick dans son approche de la mise en scène, mais l’entendre dire que les acteurs sont pour lui un peu comme de la pâte à modeler donne une indication assez précise de ce que devait être sa direction d’acteurs.

Couleur locale / L’expérience des acteurs / Le ballet
Trois petits modules exclusifs au Blu-Ray viennent s’ajouter aux bonus précédents. On aura la déception de constater qu’il ne s’agit que de fragments (un peu rallongés) des coulisses du tournage précédemment vues, où très peu de nouvelles informations nous sont offertes. Du remplissage qui ne s’imposait vraiment pas, pour le coup.

Liste des bonus DVD
- Coulisses du tournage (11 min) ;
- Entretien avec Olga Kurylenko (7 min) ;
- Bande-annonce

Liste des bonus Blu-Ray
- Coulisses du tournage (11 min) ;
- Couleur locale (5 min) ;
- L’expérience des acteurs (6 min) ;
- Le ballet (6 min) ;
- Entretien avec Olga Kurylenko (7 min) ;
- Bande-annonce

Guillaume Gas Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT